Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 101 invités et un membre en ligne

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Kankan : voici la sanction prise contre l’imam qui fait prier en langue N’Ko. Comme prévu, l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan a décidé de sévir contre l’imam qui a fait prier en langue nationale N’ko dans une mosquée de la ville. Une pratique contraire aux principes de l’islam, qui veulent que toutes les prières, qu’elles soient obligatoires ou surérogatoires, soient faites en arabe. Les autorités religieuses de Kankan ont infligé des sanctions contre l’imam Ismaël Nanfo Diaby.

 Pour annoncer sa décision dans cette affaire, l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan a organisé une réunion dans la soirée d’hier lundi, 10 juin 2019, à la grande mosquée de Kankan. Rencontre à laquelle l’imam en question n’a pas pris part. Il s’est fait représenter par certains responsables de l’association qui fait la promotion de l’écriture N’ko.

 A cette occasion, Salati Djantoumoudou Condé, le porte-parole de la délégation des responsables de l’association N’ko, a annoncé qu’après consultation de leurs différents responsables, il a été demandé à l’imam, Ismaël Nanfo Diaby, d’arrêter de diriger les prières en maninka, comme le souhaitent les autorités religieuses et les sages de Kankan.

 « Les responsables de N’ko qui sont à Kankan ici, à Conakry et ailleurs, nous ont délégués de venir transmettre le message à la notabilité. Nous avons décidé de suivre la voix des sages, l’appel des sages à l’endroit de Nanfo Diaby a été entendu. Si Dieu le veut bien, aucune prière ne sera plus dirigée en maninka maintenant, c’est fini », a-t-il dit.

 Une annonce vivement saluée par la notabilité et l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan. Mais, cela n’a pas empêché les autorités religieuses de sanctionner l’imam en question. Et, c’est l’inspecteur, Karamo Bangaly Kaba, en personne, qui a annoncé les décisions prises.

 « Il lui est interdit de diriger les prières dans toutes les mosquées de la région ; il ne passera plus dans aucune radio maintenant pour les prêches. C’est la ligue communale qui doit gérer cette situation, mais elle ne pourra pas le faire toute seule, c’est pourquoi toutes les trois ligues se sont donné la main pour trouver solution à la situation », a annoncé l’autorité religieuse.

 Reste à savoir si le principal intéressé se pliera aux décisions des autorités religieuses. Car après cette rencontre, Ismaël Nanfo Diaby aurait diffusé des vidéos sur les réseaux

sociaux, dans lesquelles il annonce qu’il continuera à faire la prière en langue maninka.

Source : Guineematin.com