Xénophobie : Une station de radio zambienne interdit la musique sud-africaine pour protester contre la chasse aux africains en Afrique du Sud
Imprimer
Affichages : 706

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Une station de radio populaire en Zambie a annoncé qu’elle ne jouerait plus de musique sud-africaine pour protester contre les attaques xénophobes qui se déroulent en Afrique du Sud.

« Hot FM cessera de jouer de la musique d’artistes sud-africains sur nos ondes jusqu’à nouvel ordre », a annoncé la chaîne dans un communiqué publié sur Facebook.

« Tous les pays africains, qu’ils soient ou non en première ligne, se sont rangés aux côtés de notre parent sud-africain pendant les moments difficiles et ont adopté ensemble

ubuntu », a déclaré Hot FM, faisant référence au concept africain de solidarité.

Au cours de sa lutte contre l’apartheid, le Congrès national africain (ANC), actuellement au pouvoir en Afrique du Sud, était basé en Zambie.

« L’Afrique est une, et jusqu’à ce que nos homologues sud-africains adoptent à nouveau Ubuntu, notre position sera de faire en sorte que tous nos frères africains ne soient pas attaqués et terrorisés dans ce pays. »

Mercredi, plusieurs centres commerciaux de la capitale zambienne, Lusaka, ont fermé leurs portes alors que des étudiants descendaient dans la rue pour protester contre les violences en Afrique du Sud.

Zertine Dabo (RRNEW)