Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 308 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dispose désormais d’une Radio régionale avec pour siège Monrovia, capitale de la République du Liberia, selon un communiqué de presse de l’Organisation régionale, daté du 23 mars 2018.

 

Le président du Liberia, George Manneh Weah, s’est félicité du transfert, vendredi, 23 mars 2018, à Monrovia, de la radio de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), à la CEDEAO.

 

«Les NU se retirent du Liberia certes, mais leur radio passe sous le contrôle de la CEDEAO. Je suis persuadé, que ce puissant moyen d’information permettra à l’organisation régionale, de mieux toucher ses populations, notamment à la base», a dit George Manneh Weah.

 

Le chef de l’Etat libérien a exprimé sa gratitude à la MINU pour le rôle crucial qu’elle a joué dans la consolidation de la démocratie, du développement économique, de la paix et de la sécurité au Liberia, à travers cette Radio.

 

Il a invité la CEDEAO, à consolider davantage ces acquis, et à faire de sa Radio un instrument devant contribuer efficacement à la paix, à la sécurité et à l’intégration au niveau régional.

 

Pour le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, représenté par le commissaire de ladite Commission chargé de l’Education, de la Science et de la Culture, Leopoldo Amado, la nouvelle Radio régionale servira justement de plateforme de promotion de l’intégration régionale voulue par le Traité de la CEDEAO, et les instruments et protocoles qui en découlent.

«Les objectifs de cette Radio seront de promouvoir l’intégration régionale, de contribuer à l’éducation des populations ouest-africaines, de sensibiliser sur les programmes et la Vision 2020 de la CEDEAO, de contribuer au renforcement de l’intégration économique, de la paix, de la sécurité, du développement et de la démocratie en Afrique de l’Ouest, de promouvoir les activités de développement menées par les partenaires internationaux et les NU dans la sous-région», a déclaré M. Amado.

 

Il a plaidé pour un soutien accru de la communauté internationale, pour assurer la pérennité de la radio, indiquant au passage que le faste et l’éclat de la cérémonie de transfert à la CEDEAO de la Radio des NU au Liberia, ne devraient pas cacher les grands défis à relever, et qui nécessiteront la participation de tous.

 

«Un investissement technique massif sera requis, d’abord pour permettre à la radio de continuer à diffuser sur les ondes, puis d’élargir ses émissions vers les autres Etats membres, en utilisant les trois langues officielles de la CEDEAO, et enfin, d’intégrer les langues nationales, afin de promouvoir l’intégration socioculturelle de notre Communauté», a conclu Leopoldo Amado.

 

Auparavant, le représentant résident du président de la Commission de la CEDEAO au Liberia, l’ambassadeur Tunde Ajisomo a remercié le personnel de la MINUL, le secrétaire général des NU, António Guterres, l’ancienne présidente libérienne, Mme Ellen Johnson Sirleaf, l’ancien président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, et tous ceux qui ont contribué au transfert à l’organisation régionale de la Radio onusienne.

 

Ce transfert est une illustration de la volonté des Pères fondateurs de la CEDEAO de consolider les liens d’unité, et de promouvoir la coexistence pacifique entre les Etats membres de la Communauté ouest-africaine, a laissé entendre M. Ajisomo.

 

La vice-secrétaire générale des NU, Mme Amina Mohammed, le sous-secrétaire général des NU et représentant spécial du secrétaire général et coordinateur des Opérations des NU au Libéria, Farid Zari, ainsi que le ministre libérien de l’Information, Eugène, se sont tous réjouis du transfert à la CEDEAO de la radio de la MINUL.

 

Après avoir coupé le ruban symbolisant le transfert à la CEDEAO de la radio de la MINUL, George Manneh Weah, Leopoldo Amado et Mme Amina Mohammed se sont rendus dans l’un des Studios, pour lancer officiellement en direct la Radio de la CEDEAO.

 

La cérémonie de transfert à la CEDEAO de la radio de la MINUL a été suivie de la réunion de haut niveau, consacrée à l’élaboration de l’agenda national de développement du Liberia pour la période 2018 - 2024. Les deux cérémonies ont été présidées par le chef de l’Etat libérien, George Manneh Weah.

 

Le représentant du président de la Commission de la CEDEAO a insisté sur l’importance d’un alignement du Plan National de Développement (PND) du Liberia sur les stratégies et les plans mis en place à l’échelle mondiale, continentale et sous-régionale, en l’occurrence les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODDNU), l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA), ainsi que de la Vision 2020 de la CEDEAO.

 

«L’Afrique est lasse des politiques de développement qui ne trouvent pas d’écho auprès des populations, et de celles qui ne peuvent être mises en œuvre facilement et qui sont dictées par de soi-disant experts qui ne comprennent pas aussi bien que nous nos, que réalités sont particulières. En un mot, ce PND doit être réaliste, orienté sur les populations», a-t-il conclu.

AGP/24/03/018          CEDEAO/AGP