Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 331 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ECONOMIE: "2014 est l’année de la croissance en Guinée", selon la mission FMI / Banque Mondiale

Au cours de la conférence de presse qu’il a donnée à la fin de la mission, le chef de la mission conjointe FMI/ banque Mondiale, Harry Snock, a indiqué: « l’année 2013 a été difficile pour l’économie guinéenne. Les chocs miniers et politiques ont entrainé le ralentissement de la croissance de 3,8 pourcent en 2012 à 2,5% en 2013. En dépit de l’environnement difficile, le gouvernement a maintenu la stabilité macroéconomique ». « La politique monétaire a également été conduite de façon prudente. Ces politiques ont permis de ralentir l’inflation à 101/2 à fin 2013 (comparé à presque 13% un an plus tôt) dans un contexte de bonne couverture des importations par les réserves internationales et de stabilité du taux de change », a-t-il lancé. En effet, partie en fin 2010 d’une économie exsangue ... 23:17 21-1-2014

En effet, partie en fin 2010 d’une économie exsangue caractérisée par une inflation monétaire galopante, d’un déficit budgétaire majeur et d’un endettement record par rapport au trésor public, l’économie nationale guinéenne a connu au cours des dernières années une certaine embellie consécutive à l‘instauration d’une gestion, quoique austère, répondant, dans une certaine mesure aux normes qui siéent en la matière. Le tout sous la supervision des institutions de breton Woods qui, dans le cadre de la revue à mi-parcours du programme triennal conclu avec le gouvernement guinéen a séjourné récemment à Conakry.

 

Au bout de cette mission qui, faut-il le signaler, s’est déroulé dans des contextes économiques particulièrement difficiles pour le citoyen lambda, la conclusion de la mission conjointe FMI/ Banque Mondiale augure des perspectives heureuses de croissance. Au compte de cette année 2014, avec l’espoir que suite à la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale, les débats politiques auront quitté définitivement les rues pour le Palais du peuple, pour le plus grand des Guinéens qui verront les paniers des ménagères s’améliorer au rythme des activités économiques appelées à prospérer.  

 

Pour ce faire, le chef de la mission des institutions de Breton Woods a fait remarquer que « les perspectivespour 2014 sont bonnes. La croissance pourrait rebondir à 41/2 % en 2014 avec la normalisation politique, la reprise graduelle des investissements  miniers, et l’accélération de la croissance agricole ».

 

En effet, cette délégation du FMI a séjourné à Conakry pour finaliser les discussions sur la troisième revue du programme appuyé par un accord du FMI au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), approuvé par le Conseil d’Administration du FMI. C’était le 24 février 2012 pour un montant de 128,52 millions de DTS (soit environ 194,99 millions de dollars E.U). Au cours de leur séjour dans la capitale guinéenne, les émissaires des institutions de Breton Woods ont été reçus en audience par le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et a eu des séances de travail avec nombre des membres de l’ancien gouvernement qui sont entre autres : le ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances, le ministre du plan, le ministre délégué au budget, le gouverneur de la banque centrale et bien d’autres hauts responsables de l’Etat.


Dans le but de s’enquérir des réalités du terrain, la mission a en outre rencontré vendredi 17 janvier, le nouveau bureau de l’Assemblée nationale ; des représentants de la société civile et la communauté des bailleurs de fonds. De part et d’autre, les entretiens ont été centrés sur la revue des mesures du budget 2014 et le programme de réformes structurelles.

 

Les premières retombées en Guinée  de la mission évaluation du FMI/ Banque Mondiale, c’est que les autorités guinéennes et les services du FMI ont conclu un accord préliminaire sur un ensemble de politiques qui pourraient être soutenues par la direction générale de l’institution et son Conseil d’administration, et ouvrir la voie au quatrième décaissement de 18,36 millions de DTS ( soit environ 27,85 millions
de dollars US) prévu par l’accord au titre de la FEC.

 

Par Pivi Bilivogui pour GuineeConakry.info 

Source : http://www.guineeconakry.info/article/detail/economie-2014-est-lannee-de-la-croissance-en-guinee-selon-la-mission-fmi-ba/