Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 348 invités et aucun membre en ligne

Économie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un article mis en ligne accuse le directeur général des Douanes de détournement de pénalités versées par la société minière Bellzone. Le préjudice financier avoisinerait 192 milliards GNF, lit-on. Nos investigations établissent que l’accusation est fausse, tout comme d’ailleurs le prétendu montant. Aucun franc n’a disparu « entre la Douane et le trésor public », comme l’allègue l’article. En voulant exploiter le filon sensationnel et nuire à la réputation d’un haut fonctionnaire, les cinq dits auteurs de l’article prouvent qu’ils ont été stipendiés par un esprit tourmenté et revanchard, dont ils ont d’ailleurs révélé le nom dans leur torchon. Quand il aura lu ce qui suit, le lecteur verra combien les auteurs – délibérément anonymes – ont péché par légèreté et malveillance.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un trou béant a été découvert dans le compte administratif de 2016 de la commune de Ratoma, mettant en cause la gestion du chef de la délégation Souleymane Taran Diallo. Une gestion pas du tout catholique, comme le démontre le rapport d’inspection produit à cet effet par une mission chargée de faire un état des lieux.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La tentative de détournement de près de 12 milliards de FG au niveau de l'Education alimente la chronique. Enquête.

Au cœur de ce scandale financier, le service national d'infrastructures et d'équipements scolaires, SNIES, sur lequel trône un certain Ibrahim Cissé (encore lui!). Mr Cissé n'est autre que le frère de dame Fatou Cissé, directrice de la société navale, laquelle de son côté traîne d'autres casseroles. Inamovibles, les Cissé mangent des deux mains depuis l'arrivée au pouvoir de leur protecteur, Alpha Condé.

Add a comment