Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 245 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le conseiller général de l’Union nationale des féticheurs, chasseurs et guérisseurs traditionnels M. Robert Souro Sandouno, magnifie le combat mené par son président, Abdoulaye Doumboya ‘’Savant noir’’. Tout en fustigeant les comportements des ‘’faux guérisseurs’’ qui salies selon lui, leur corporations, M. Sandouno interpelle le ministre de la santé à plus de collaboration avec les guérisseurs, pour l’intérêt de la population.  

Rmatoulaye.com. Bonjour M. Nous constatons qu’il y a un climat de méfiance entre vous Les guérisseurs traditionnels et le ministère de la Santé. Qu’est ce qui se passe ?

Ce constat est une réalité parce que notre département mère qui nous a épaulé, qui s’appuie à la médecine traditionnelle a été déçu de certains comportements de nos confrères. Je ne les condamne pas, peut-être c’est l’analphabétisme qui joue. Mais quand on parle d’un ministère de la Santé, une tutelle, un papa, on n’a pas droit à se comparer avec lui, on doit lui garder du respect, de l’égard, de la politesse.

Mais, quand un Tradi-praticien prend des ails jusqu’à l’au-delà, quand je dis l’au-delà, c’est allé manquer hautement le respect aux autorités qui nous gouvernent en les envoyant dans les commissariats ou à la justice, alors qu’ils défendent notre cause, mettez-vous à leurs places, moi j’aurai agi comme ça, je prendrai de la méfiance pour pouvoir vérifier qui sont ces gens-là, surtout ces arrivistes qui ne connaissent pas le terrain. Mais il faut dire que tout ce qui s’est passé, c’est un seul individu qui a fait tout ça.

Le ministre de la Santé a organisé une conférence de presse il y a deux semaines au cours de laquelle il aurait dit ; que les guérisseurs traditionnels n’acceptent pas de collaborer avec le ministère de la Santé. Qu’en est-il ?

Si les guérisseurs traditionnels n’acceptent de collaborer avec le ministère de la Santé, le ministère aussi doit nous donner l’opportunité, parce que beaucoup de guérisseurs traditionnels ne sont pas conscientisés pour une bonne collaboration avec le ministère de la Santé. Beaucoup pensent que, quand le ministère nous appelle, c’est pour exploiter notre connaissance. Donc c’est les deux côtés, il y a des guérisseurs qui ne veulent pas collaborer avec le ministère de la Santé, le ministère aussi ne donne pas l’opportunité aux guérisseurs traditionnels.

Mais avec l’arrivée de M. Gnankoi Lama, tous les guérisseurs traditionnels ont l’espoir, sinon avant tous les ministres qui sont passés, personne n’a ouvert la porte aux guérisseurs traditionnels, mais lui, il a des belles initiatives par rapport à la valorisation de la médecine traditionnelle. Donc, il rentrera dans l’histoire, il faut dire que ce ne sont pas les guérisseurs traditionnels qui sont à la base de notre séparation, c’est vice versa. Le ministère de la Santé nous a vraiment abandonné, même si nous voulons collaborer avec le ministère, si le ministre ne nous donne pas l’occasion, ce n’est pas possible.

Il a été constaté qu’il y a des faux guérisseurs ce qui souvent vous décrédibilisent. Quand dites-vous ?

C’est une réalité vivante, j’ai même eu ce constat personnellement au cour de mes traversées quand je faisais mes inspections personnelles chez les Tradi-praticiens. J’ai trouvé des soi-disant guérisseurs qui gâtent, vilipendant les guérisseurs traditionnels, des gens qui sont nantis de nulle part, qui n’ont pas appris ni de leurs Pères, ni hérités. Ceux-ci là viennent se faire passer pour des guérisseurs à la conquête de l’argent, ce sont les gens-là qui ramassent des feuilles de manguiers puis mettent dans les sachets pour arnaquer la population. C’est des faux guérisseurs ça.

Vous remarquerez que c’est des gens qui n’ont pas été recensé dans la fédération ou qui ne sont pas dans un regroupement des Tradi-praticiens. Nous avons demandé à ce que tous les Tradi-praticiens soient regroupés, recensés, par fédération, par groupement. Vous avez vu ce qui s’est passé à la télé, ce jour-là, j’ai failli piquer une crise. Lorsque M. Thiégboro a appréhendé le faux guérisseur, il se faisait passé comme quelqu’un qui peut aider aux femmes à accoucher. Ce sont des gens comme ça qui nous ont salis.

En tout cas la fédération guinéenne des guérisseurs par le canal de Savant noir ont salué ce travail de M. Thiégboro.

Savant noir a cinq fois déposé sa démission mais vous n’avez pas accepté, Pourquoi ?

Au niveau des Tradi-praticiens, Vous savez en Malinké, on dit : «  parmi les hommes il y a les gaillards, » lorsque nous avons convoqué la première réunion au ministère de la Santé pour installer le bureau de la fédération, j’étais là, j’ai vu tous ces guérisseurs-là, parce que je suis dans la boite depuis 1971, depuis que le camarade Ahmed Sékou Touré paix à son âme a créé la division de la médecine traditionnelle, j’étais là à ses côtés, donc je suis l’un des doyens de la médecine traditionnelle. Moi je n’ai pas vu quelqu’un aussi courageux, aussi volontiers, aussi bon de cœur que Savant Noir.

Dans toute circonstance, il est là prêt à nous épauler, c’est lui seul qui peut sortir un ou deux millions pour la cause des Tradi-praticiens, je ne connais pas quelqu’un qui se déplace de préfecture en préfecture, de région en région pour voir comment fonctionne nos différentes structures là-bas. Quand vous avez quelqu’un qui a une volonté d’aider le peuple, vous avez quelqu’un qui veut faire émanciper une division, un secteur qu’on ne peut pas oublier, c’est le secteur de la médecine traditionnel vraiment, cet homme-là, il faut l’encourager. Je vous dis Dr Savant Noir reste et restera le président de la fédération guinéens des guérisseurs traditionnelles.

Je dois ajouter que les 90% des Tradi-praticiens soutiennent Savant noir, parce que nous savons la politique qu’il mène, c’est la politique de tous les guérisseurs traditionnels. Il défens sans réserve les intérêts de tous les guérisseurs, c’est pourquoi d’ailleurs nous le soutenons.

Quel est le message que vous voulez lancer au ministère de la Santé ?

A mes chers compagnons de la médecine traditionnelles, je salue le ministère de la Santé, à tous ses collaborateurs, je vous invite à regarder à nouveau la jeune fédération, tous les efforts que vous nous cessez de consacrer pour nous non seulement le bas qui vous blesse, c’est-à-dire de nos confrères qui font tous pour vous blesser, alors que vous vous sacrifiez pour nous, nuit et jour vous ne cessez de penser à nous, acceptez de comprendre que dans toutes les familles, dans toutes les sociétés il y a des mauvais. Il ne faudrait pas qu’à cause d’un seul individu, ou deux individus que vous vous décourager de la fédération, mais au contraire, rapprochez-nous, on a déjà un partenariat entre nous. Conseilleur nous avec des techniciens, montrez-nous la voie à suivre.

Entretien réalisé par Alpha Amadou Diallo