Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 469 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’une des principales problématiques qui a émergé dans le cadre du parcours de soin concernant le coronavirus SARS-CoV-2, est la proximité directe du personnel soignant avec les malades, les premiers étant nombreux, au cours des derniers mois, à avoir été contaminés par les seconds. Mais il semblerait qu’un hôpital de Wuhan ait trouvé la solution : une aile d’hôpital entièrement automatisée et gérée par des robots chargés de veiller sur les patients présentant des symptômes d’infection à coronavirus tout en prenant soin d’eux. 

Une nouvelle aile d’hôpital entièrement gérée par des robots a ouvert ses portes à Wuhan, en Chine, dans le but de protéger le personnel médical contre la contamination par le coronavirus. Le 7 mars, environ 200 patients présentant des symptômes précoces du SARS-CoV-2 ont été admis dans le nouveau service, qui se trouve dans un centre sportif reconverti à Wuhan.

Les robots fournissent de la nourriture, des boissons et des médicaments aux patients et maintiennent la salle propre. Certains ont une tête, des bras et un torse humanoïde, mais une base à roues, tandis que d’autres ressemblent plus à une boîte sur roues. Les machines peuvent se déplacer de manière autonome mais sont sous l’observation et le contrôle du personnel en dehors de la salle.

Un établissement pilote pour de futurs hôpitaux robotisés

L’essai est un partenariat entre CloudMinds, une entreprise de robotique basée à Pékin, et l’opérateur mobile China Mobile, ainsi que l’hôpital Wuhan Wuchang, une institution au cœur des premiers efforts pour contenir le virus. Le directeur de l’hôpital, Liu Zhiming, est décédé de la maladie le mois dernier.

Le service temporaire a été initialement créé comme une clinique dirigée par l’Homme, mais a maintenant été remis aux robots après une mise à niveau d’une semaine. Les ingénieurs ont cartographié la zone et téléchargé les informations sur un serveur cloud pour que les robots les utilisent lorsqu’ils se déplacent dans le service.

Le PDG de CloudMinds, Bill Huang, explique que le service sera un cas pilote pour de futures initiatives. « Il s’agit du tout premier service entièrement dirigé par des robots en Chine et l’occasion de tester la capacité de la technologie et la façon dont nous travaillons ensemble ».

Les robots s’occuperont des patients qui ne sont pas gravement malades mais qui ont besoin de soins médicaux de base. S’ils se rétablissent, ils sont renvoyés chez eux. Si leurs problèmes de santé s’aggravent, ils sont transférés à une équipe humaine.

La permanence d’une équipe médicale humaine de surveillance

Pendant leur séjour, les patients portent des bracelets équipés de capteurs pour mesurer leur rythme cardiaque et leur température. Ces informations sont affichées sur un grand écran à l’extérieur de la salle d’accès, pour les médecins et les infirmières ainsi que d’autres informations sur leur santé. Le personnel médical peut également utiliser l’écran pour assigner aux robots leur prochaine tâche.

« Le personnel a une bien meilleure vue de la façon dont les choses se passent et peut immédiatement savoir si quelque chose ne va pas. Je pense que c’est une façon très high-tech et nouvelle d’essayer de gérer l’hôpital. Pendant que nous élaborions le plan, j’ai parlé au personnel de l’hôpital. Ils disent que les patients s’ennuient beaucoup à être isolés, alors ils adorent voir les robots », explique Huang.

Une situation permettant de tester la cohabitation entre humains et robots

L’hôpital et CloudMinds travaillent en étroite collaboration avec China Mobile pour garantir que la force et la capacité du signal du réseau mobile local sont suffisants pour permettre aux robots de fonctionner efficacement et sans perte de connectivité. Chenguang Yang, du Bristol Robotics Laboratory au Royaume-Uni, indique que ce type d’expérience est extrêmement prometteuse mais prévient qu’il pourrait y avoir des difficultés.

« Beaucoup de gens se déplaceront dans la salle d’hôpital. Ce sera un défi majeur pour les robots de travailler dans un endroit aussi dynamique ». Il note également que les robots devront interagir physiquement avec les patients de manière sûre. « Les robots qui partagent l’espace avec les humains, également appelés cobots, doivent atteindre des normes de sécurité très élevées, sinon c’est tout simplement trop dangereux ».

Thomas Boisson (www.trustmyscience.com)