Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 285 invités et aucun membre en ligne

Écologie-Santé

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La Guinée-Bissau a confirmé ses trois premiers cas de virus Zika et a mis en place un comité d’urgence pour arrêter la transmission de la maladie.

Les experts craignent  que la Guinée-Bissau devienne une porte d’entrée pour la propagation du virus  Zika dans le reste de  l’Afrique de l’Ouest. La présence du virus Zika  a déjà  été enregistrée  au Cap-Vert à la fin d’année dernière.

« Le ministre de la Santé a informé (le gouvernement) de trois cas confirmés de contamination par le virus Zika dans l’archipel des Bijagos,” selon un communiqué du gouvernement,  envoyé aux journalistes.

Zika se répand à travers les Caraïbes et en l’Amérique latine. Environ 20 pour cent des cas présentent des symptômes, qui sont généralement bénins et comprennent la fièvre, des douleurs articulaires et la conjonctivite.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les personnes qui suivent le ramadan, qui a  démarré  hier lundi 6 juin, doivent suivre quelques recommandations pour faire le jeûne sans risque pour leur santé. Avant toute chose, il est indispensable de s'hydrater et de bien s'alimenter au cours de la période de rupture du jeûne. Top santé vous donne 6 conseils pour passer un bon ramadan.

Ramadan : l'importance de bien s'hydrater

L'hydratation doit être le mot d'ordre de cette période de ramadan. Dès la rupture du jeûne, les usagers doivent boire  en grande quantité . Chacun ne doit également pas oublier de s'hydrater juste avant la reprise du jeûne.

Ramadan : une alimentation saine

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Le 29 mars 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé de la levée de toute restriction liée à Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra-Léone, trois (3) pays de l’Afrique de l’Ouest qui avaient été durement frappés par l’épidémie de cette maladie et donc, selon les experts de l’OMS, Ebola ne constitue plus une Urgence sanitaire mondiale.

Toutefois, au regard des mouvements entre les trois pays (Guinée, Liberia et Sierra-Leone) et, au vu de la nécessité d’une gestion coordonnée de cette épidémie, les ministères de la Santé de la Guinée et du Liberia en collaboration avec les partenaires techniques et financiers et, sur instructions des présidents Pr Alpha Condé et Mme Ellen Johnson Sirleaf, ont jugé utile d’organiser une réunion transfrontalière dans le but de mettre en place un mécanisme coordonné de lutte contre cette épidémie afin d’interrompre toute transmission de la maladie.

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

En Sierra Leone, la propagation du virus Ebola s’est accompagnée d’une autre épidémie dévastatrice : une explosion des violences faites aux femmes et aux adolescentes, qui a replongé le pays dans ses années les plus sombres.

Le virus Ebola a fait des ravages en Sierra Leone. Plus de 14 000 personnes ont été infectées, et près de 4 000 en sont mortes depuis la déclaration de l’épidémie, en mai 2014, selon les derniers chiffres l’OMS. Si la fin de l'épidémie a été déclarée le 7 novembre 2015, le petit pays d’Afrique de l’Ouest n’a pas fini d’en subir les conséquences. Les femmes tout particulièrement. La propagation du virus s’est accompagnée d’une autre épidémie tout aussi dévastatrice : une vague de violences sexuelles envers les femmes et surtout les jeunes filles.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Agée d’une dizaine d’années, la petite Tohon à été contaminée le 23 mars dernier lors de la résurgence d’Ebola dans la sous-préfecture de koropara. Tohon a été conduite ensuite au centre de traitement d’Ebola de N’zérékoré où elle a reçu le traitement de chimiothérapie de Z MAP . Après deux semaines de traitement dans le centre,   la petite Tohan
était négative  au virus. Accompagnée dans son village à koropara par ALIMA ( Alliance
International Medical Action)  l’adolescente a été accueillie comme une princesse. Dès lors le doute est levé sur un éventuel  vol
d’organe  des patients d’Ebola au centre de traitement. C’était la vraie réticence des villageois qui croyaient aux rumeurs . Prenant la parole, la petite Tohon a remercié ALIMA  qui, selon elle, s’est bien occupée d’elle depuis son hospitalisation jusqu’à sa
sortie.

Add a comment