Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 291 invités et aucun membre en ligne

Écologie-Santé

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Quelques mois après l’annonce officielle de la fin de l’épidémie par
l’Organisation Mondiale de la Santé, deux nouveaux cas d’Ebola
viennent d’être déclarés sur notre territoire. Ces deux cas
confirmés proviennent de la sous-préfecture de Koropara
(N’Zérékoré).

Face à cette résurgence, la coordination nationale de lutte
contre Ebola et les différents partenaires se sont retrouvés ce
vendredi à Conakry pour une réunion extraordinaire afin de
trouver les mesures idoines pour empêcher une progression de la
maladie.

A cet effet, la coordination nationale de lutte contre Ebola par la
voix de Dr Sakoba Keita préconise notamment certaines mesures :
– Mettre tous les moyens à profit pour venir à bout de la
réticence communautaire dans la sous-préfecture de Koropara;

Add a comment

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

La coordination nationale de lutte contre l’épidémie à virus Ebola a annoncé jeudi 17 mars, à travers un communiqué, la découverte de deux cas confirmés de maladie à virus Ebola dans la sous-préfecture de Koropara relevant de la Préfecture de Nzérékoré, au sud de la Guinée.

Ces deux cas sont deux personnes issues de la même famille que deux personnes (un homme et sa femme) décédées la semaine dernière.

Selon la coordination, hormis ces deux cas confirmés, les résultats ont également révélé trois cas probables souffrant de vomissements et de diarrhées.

Add a comment

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le service  115 du centre de contrôle et de la prévention des maladies  (CDC) ferme  demain jeudi 25 février, faute de financement, a appris ramatoulaye.comd’une source bien informée. Sauf changement de dernière minute.  Et pour cause : Le Dr Sakoba Kéita , responsable de la coordination nationale  de la lutte contre Ebola verrait mal que les opérations dudit service, jadis servant d’alerte aux éventuels cas suspects d’Ebola, se poursuivent, alors même  que  la Guinée est déclarée complètement guérie. C’est pourquoi, selon nos informations, le sieur Kéîta a répondu par la négative  une volonté des bailleurs de fond à continuer à financer ce service.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Comme nous l’annoncions précédemment, le service ‘’115’’ a effectivement fermé ce vendredi 26 février.  Créé en novembre 2014 avec l’appui du CDC, le service ‘’115’’ regorgeait en son sein 143 professionnels de communication  qui travaillaient à tour de rôle 24h/24  et recevait plus de 10 mille appels par jour.   Selon des sources contactées par votre quotidien électronique, le ‘’115’’ était informé en temps réel de tous les cas d’Ebola signalés sur toute l’étendue du territoire national. Il  a réussi à établir une connexion entre les acteurs de la lutte contre Ebola  leur permettant ainsi de localiser les malades afin de pouvoir leur  acheminer  vers le centre de traitement. Ces 143 professionnels  qui communiquaient dans toutes les langues du pays  ont permis a la Guinée de réduire les taux de contamination  mais  aussi à l’éradication totale d’Ebola.  Le ‘’115’’  était devenu une aubaine pour la Guinée et surtout pour la
coordination de lutte contre Ebola qui, aujourd’hui, ignore totalement l’effort fourni par ce service. Alors même qu’en Sierra Leone le ‘’117’’ continue son service jusqu’en décembre prochain.

Add a comment

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Acte xénophobe ou raciste ? Ça tout l’air aux yeux de Mme Camara Dr Lai Curing, directrice générale  de la policlinique  Fei Tsui qui, lors d’une conférence  qu’elle a animée récemment, a  dénoncé les propos  ‘’diffamatoires’’ et ‘’racistes’’ tenus à son encontre et par la même sa structure sanitaire par Dr Ménèza Kolié.  Lequel est du  syndicat des pharmaciens et par ailleurs membre de la commission mixte de la lutte contre les cliniques clandestines,  dirigée par le Colonel Moussa Thiegboro Camara.  D  Kolié    accuse cette officine privée  de vente  et  utilisation de faux médicaments ou encore de médicaments périmés. Faut-il rappeler que la polyclinique Fei-Tsui  est  située sur l’Autoroute Fidel Castro  derrière le pont de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. 

Add a comment