Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 303 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La préfecture de Mamou, chef-lieu de Région Administrative (RA), vient d’abriter les ateliers régionaux de formation des formateurs, pairs éducateurs des acteurs des minéraux de développement des quatre (04) Régions naturelles de la République de Guinée, en gestion des mines et carrières artisanales à petite échelle, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de la RA de Mamou.

 

Cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme Afrique-Caraïbes-Pacifique-Union Européenne-Programme des Nations Unies pour le Développement (ACP-UF-PNUD) en faveur des minéraux de développement, pour le renforcement des capacités.

 

Pour un budget de 13,1 millions d’euros, l’atelier vise à améliorer le profil et la gestion des minéraux de développement négligés, comme les minéraux industriels, de construction de pierres semi-précieuses. La rencontre de Mamou a mobilisé, pendant deux semaines, cent-soixante (60) participants.

 

Selon le coordinateur de ce projet, Alpha Baldé, le programme a pour but de renforcer les capacités des acteurs, en vue d’augmenter la productivité du secteur, mieux gérer l’exploitation minière, se conformer aux normes environnementales et sanitaires nationales et internationales et de prévenir les conflits à travers les relations communautaires efficaces.

 

Pour le gouverneur de la RA de Mamou, Amadou Oury Diallo, «la mise en œuvre de ces dispositions permettra à la Guinée d’être parmi les pelletons de tête des pays ACP».

 

Ce qui s’inscrit, selon lui, «en droite ligne du programme de développement du secteur minier guinéen, tel que l’ambitionne le président de la République, Pr Alpha Condé qui ne cesse de répéter que les mines doivent financer l’agriculture, et que l’agriculture doit à son tour assurer la croissance soutenue et durable de l’économie guinéenne».

AGP/24/03/018         MSB/ST