Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 307 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de la Coalition Publiez ce que vous Payer, Dr Alpha Abdoulaye Diallo, également vice-président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) chargé des Questions économiques, a accordé un entretien à l’AGP, lundi, 02 avril 2018, pour parler de l’importance du Code minier pour les communautés riveraines des zones minières et ses défis en République de Guinée.

 

Tout d’abord, le président de la Coalition Publiez ce que vous Payer a fait comprendre, que le Code minier donne beaucoup de droits aux communautés riveraines des zones minières en Guinée. Il a été voté par le Conseil National de la Transition (CNT) en 2011 et amandé en 2013. Il permet à la Guinée de maximiser des profils tirés de l’exploitation minière. Dans ses articles, il garantit la transparence dans l’exploitation minière.

 

«Le Code minier a prévu des taxes superficiaires qui sont directement versées aux communautés. Egalement, il a prévu une taxe sur le chiffre d’affaire des sociétés en phase d’exploitation. Pour celles qui exploitent les minerais, la Bauxite, elles sont à 0,5%. Celles qui sont dans l’exploitation des minerais comme l’Or et le Diamant, elles sont à 1%.

 

Si toutes ces taxes sont mobilisées au niveau local, ça permet aux communautés impactées de souffler. C’est-à-dire, de compenser le développement au niveau des zones minières. Donc, on est en train de voir si effectivement toutes ces obligations sont respectées.

 

Il faudrait que les sociétés minières respectent les obligations contenues dans le Code minier, en matière de respect des obligations environnementales, parce qu’aujourd’hui, l’exploitation minière entraine beaucoup de déforestations et de dégradations de l’environnement.

 

Selon nos enquêtes, aucune société sur le terrain n’alimente le Fonds Fiduciaire pour la Restauration de l’Environnement, parce que les textes d’application de ces obligations ne sont pas respectés», a précisé Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du CNOSCG chargé des Questions économiques.

 

Il a ajouté, que le défi du Code minier en Guinée est dû à son application sur le terrain qui fait défaut.

 

«En tant qu’acteurs de la Société Civile (SC), nous avons initié un programme de suivi des obligations légales, notamment les obligations environnementales, sociales, fiscales aux sociétés minière évoluant dans le pays. Donc, nos organisations membres sont en train de travailler sur le terrain pour voir si effectivement le Code minier est appliqué sur le terrain par les sociétés minières en Guinée. Puisque, quand les sociétés minières s’acquittent de leurs obligations ça permet, véritablement, aux communautés d’avoir des ressources additionnelles pour le fonctionnement de leurs localités», a expliqué Dr Diallo.  

AGP/04/04/018           JG/ST