Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 606 invités et aucun membre en ligne

Société

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Vous voyez un ingénieur qui est à la HAC, qui a un salaire d’un million de francs et des travailleurs qui viennent tous les jours qui ont huit cent mille 800 000 GNF, c’est triste ! »

Il était l’invité de nos confrères de FIM FM dans son émission phare ‘’ LE MIRADOR’’ le 25 Août 2021.  Dans cet entretien, le patron de de la régulation des médias en Guinée a mis l’occasion à profit pour rappeler Cette date historique d’où la Célébré phrase du Feu président Ahmed Sékou Touré « Nous préférons la liberté dans pauvreté à la richesse dans l’esclavage », prononcé à l’endroit où abrite son institution, le 25 août 58. Il a également fait l’état de lieu qu’il a trouvé lorsqu’il a pris fonction en 2020, et le bilan d’un an de gestion.

Ayant gravi tous les échelons, de reporter au ministre de la communication en passant par président du CNC. Aboubacar Yacine nommé le 25 août 2020 à la tête de haute autorité de la communication (HAC) rappel : « Le 25 août est une date symbolique pour nous aussi parce que le bâtiment qui habite la Haute autorité de la communication est un bâtiment historique, c’est à cette endroit où le président Sékou Touré et le Général de gaulle ont eu cet échange historique de propos au court duquel le président Sékou Touré a choisi ‘’la liberté dans la pauvreté’’ Et le Général de Gaulle avait dit à cet instant que la Guinée pouvait prendre le chemin de son choix avec les conséquences, d’où le nom du palais du 25 août. Il faut aussi signaler que le 2 octobre 1958 c’est sur la même turbine que l’indépendance a été proclamée », a-t-il rappelé

Poursuivant dans la même rengaine, le président de la H.A.C fait le Bilan d’un an de gestion et l’état de lieu après sa prise de fonction. « Le premier constat que j’ai fait lorsque nous sommes arrivés à la HAC, c’est que cette salle qui était l’assemblée territoriale n’existait plus, était devenu comme un hangar comme n’importe lequel. La première mesure que nous avons prise au cours de notre premier conseil, c’était de réhabiliter cette salle et lui restituer ses parures de 1958. Aujourd’hui c’est chose faite. J’en suis heureux !

Deuxième état de lié que nous avons pu faire. Et là, je l’avais fait déjà 15 ans plutôt quand j’étais président du CNC, c’est que dans le secteur, il n’y avait pas d’eau. L’eau de la S.E.G ne circule pas, c’était curieux. Un jour j’étais venu dans mon bureau, je vus un bidon jaune comme il en existe beaucoup à Conakry, j’ai demandé ce que c’était ? On m’a dit que; c’est de l’eau pour le président. J’ai dit mais il y a 15 ans je faisais la même chose. Est-ce que c’est possible ?  Je me suis informé, on m’a dit que l’eau de la S.E.G ne coule pas dans cette zone. La deuxième décision que mes collègues et moi avions prise, c’était de donner de l’eau à des centaines des travailleurs de la HAC. Sur notre subvention, nous avons prélevé ce qu’il fallait et nous avons fait appel au SNAPE qui a fait un forage avec 10.000 litres. Aujourd’hui l’eau coule partout à la H.A.C et même nos

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Maitre Antoine Damas SANGNO n’est plus

Les Familles. SAGNO, KPOWOMOU, LOUA, LAMAH, CAMARA, SAOULOMOU, KONE, CONDE, DIALLO,  Amis et Alliés on l’immense tristesse de vous annoncer le décès de   Maitre  ANTOINE DAMAS SAGNO avocat au barreau de Guinée. Décès survenu dimanche 22 août 2021 à Conakry des suites de maladies.

Elles tiennent à informer le Barreau de Guinée et tous les ressortissants de Ouenzou , de Gbaly , de Beyla , de N'Nzérékoré, de Conakry

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les travailleurs de la société de transport Albayrak (S.A) étaient en grève ce Lundi, 16 août 2021. Ils exigent une augmentation de leurs salaires à hauteur de 100%, l’immatriculation de l’ensemble des travailleurs à la caisse nationale de sécurité sociale, la signature de contrat de tous les travailleurs et aussi le départ de la directrice de la communication de la Société. Joint par téléphone par un reporter de Ramatoulaye.com ce matin, le secrétaire général du syndicat des travailleurs explique les calvaires de travailleurs.  

« Les travailleurs souffrent beaucoup, nous ne reculons pas parce c’est des revendications qui sont nobles, ces travailleurs-là, sortent sous la pluie et rentre sous la pluie, ils n’ont même pas des imperméables (Manteau). On n’ose pas venir en retard, quand tu viens en retard, on te pointe ‘’retard’’, si tu fais une heure de retard on met ‘’absent’’ devant votre nom et vous serez …à la fin du mois. Donc c’est par rapport à toutes ces préoccupations là que nous avons jugé utile de lancer un préavis de grève, et aujourd’hui nous sommes officiellement en grève, selon le code de travail », a-t-il expliqué, pour suivant notre interlocuteur égrène les points de revendication dont le départ de la directrice.

« Nous revendiquons l’augmentation du salaire à hauteur de 100%, parce que nous sommes très mal payés. Nous demandons aussi la signature du

Add a comment