Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 193 invités et aucun membre en ligne

Mode de vie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En Guinée, malgré des efforts notables, trop d’enfants continuent de mourir. La mortalité des enfants est de 19/1000 dans la période néonatale (avant 1 mois), de 67/1000 dans la période infantile (un mois à un an) et 122/1000 au cours de la période infanto-juvénile (un an à cinq ans).

Pour y remédier, le Ministère de la santé, l’UNICEF et leurs partenaires RTI, ChildFund et AACG œuvrent sur le terrain à travers le programme national de prise en charge intégrée des maladies du nouveau-né et de l’enfant (PCIMNE) au niveau communautaire. En Guinée, 70% de la population vit en milieu rural et n’a pas accès aux services de santé de base, surtout les enfants. Le programme de prise en charge intégrée des maladies de l’enfant au niveau communautaire réduit les coûts et améliore l’accès aux soins, notamment pour les enfants les plus défavorisés et les plus vulnérables.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Après la Guinée, le Liberia voisin se retrouvait vendredi aux prises avec un nouveau cas d'Ebola, alors que l'"urgence de santé publique de portée internationale" pour l'épidémie en Afrique de l'Ouest vient d'être levée.

Un éventuel lien entre ce nouveau cas, une femme d'une trentaine d'années décédée jeudi après-midi à Monrovia, la capitale, et la récente résurgence du virus en Guinée, qui a fait au moins sept morts, n'était pas connu dans l'immédiat.

Les autorités sanitaires libériennes, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autres partenaires de la lutte contre Ebola ont "immédiatement envoyé une équipe dans la localité où vivait cette femme et la clinique où elle était traitée afin d'enquêter sur le cas et identifier les personnes qui ont pu avoir été en contact avec elle", a précisé l'OMS.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Après la Guinée, le Liberia voisin se retrouvait vendredi aux prises avec un nouveau cas d'Ebola, alors que l'"urgence de santé publique de portée internationale" pour l'épidémie en Afrique de l'Ouest vient d'être levée.

Un éventuel lien entre ce nouveau cas, une femme d'une trentaine d'années décédée jeudi après-midi à Monrovia, la capitale, et la récente résurgence du virus en Guinée, qui a fait au moins sept morts, n'était pas connu dans l'immédiat.

Les autorités sanitaires libériennes, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autres partenaires de la lutte contre Ebola ont "immédiatement envoyé une équipe dans la localité où vivait cette femme et la clinique où elle était traitée afin d'enquêter sur le cas et identifier les personnes qui ont pu avoir été en contact avec elle", a précisé l'OMS.

Add a comment