Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 188 invités et aucun membre en ligne

Mode de vie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Conakry, 01 mars 2015 – Selon une enquête nutritionnelle publiée en fin 2015, un enfant sur quatre (26%) est malnutri en Guinée. La malnutrition demeure un frein à la santé, au développement et au bien-être des enfants. 

Compte tenu de l’importance de la nutrition en tant que déterminant majeur de la santé humaine, l’UNICEF appuie le Gouvernement dans la mise en œuvre de stratégies et de programmes visant à assurer le droit des enfants à la survie, notamment à une nutrition adéquate qui leur offre le meilleur départ dans la vie et leur permet d’accomplir pleinement leur potentiel. 

Dans ce cadre, l’UNICEF a appuyé le processus d’élaboration du curriculum de Nutrition à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, faisant partie d’un programme post universitaire dénommé « Master2 Nutrition-Santé ». L’approche vise à valoriser l’intégration de la nutrition dans les structures universitaires et permettra au pays de se doter d’un personnel qualifié disposant d’informations fiables, adaptées aux caractéristiques nutritionnelles spécifiques au contexte guinéen. 

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Mobiliser le savoir pour rompre avec la pauvreté intergénérationnelle est un plaidoyer auprès de la jeunesse, des dirigeants et des hommes politiques pour un système scolaire plus performant et en adéquation avec les besoins des communautés.

Dans ce livre, la vision de Fara est celle de la restauration de l’école de la République axée sur la qualité et la compétitivité, une école qui forme des citoyens capables de compétir valablement sur le marché de l’emploi, des citoyens formés pour générer un développement inclusif de la Guinée.

Le message clé de l’auteur consiste à mobiliser le savoir pour rompre avec la pauvreté intergénérationnelle et lutter contre la politisation de l’école afin d’éviter qu’elle ne produise des militants plutôt que des citoyens intègres au service du pays.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La Journée internationale contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) a été organisée cette année autour du décès de Koumba Tonguiano à Guéckédou, victime d’une pratique dont le pays peine à se départir. La mort tragique de la fillette de 5 ans des suites d’une opération clandestine d’excision vient rappeler si besoin était la gravité des MGF, dont la Guinée possède le record mondial de 97%, après la Somalie.

Ce 27 décembre 2015, Koumba Tonguiano faisait partie d’un groupe de 11 fillettes du village de Kodoma conduites secrètement dans la brousse pour subir ce que beaucoup considèrent comme « un rite de passage », « une coutume ancestrale », « un acte de purification ». En réalité, l’excision, qui implique l’ablation partielle ou totale des organes génitaux féminins, ne présente aucun avantage mais plutôt une multitude de conséquences néfastes sur la santé des jeunes filles et des femmes. L’opération est traumatisante et entraîne entre autres complications, des infections, des ruptures internes, des douleurs, un état de choc, des grossesses et accouchements difficiles, des fistules,  des hémorragies qui entraînent la mort. Koumba en est le triste exemple.

Add a comment