Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 313 invités et aucun membre en ligne

Mode de vie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Me Abass Bangoura est convoqué ce vendredi 28 octobre à 12h devant le conseil de discipline de l’Ordre national des bâtonniers. Le président de l'Ordre des avocats, Me Mohamed Traoré, accuse Me Abass de l’avoir diffamé dans la presse alors que ce dernier reproche à son président de s’être défendu devant les médias annonçant qu’il est suspendu pendant un an de ses fonctions d’avocat. Cette suspension ne lui aurait pas été notifiée. Sur la note de cette suspension, il n’y aurait pas d’accusé de réception. C’est dans la presse qu'il a appris la décision le suspendant, soulignent ses proches. 

Cette histoire est née d’une transaction domaniale entre Mlle. Djamilatou Diallo et Mariama Barry par l’intermédiaire de Me Abass Bangoura. Djamilatou affirme qu’elle n’est pas entrée en possession de son terrain. Ce que conteste Me Abass.

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

 

Lors d’une conférence de presse tenue à Conakry le 15 mai dernier, le président Alpha Condé avait esquivé la question d’un journaliste relative  à un éventuel troisième mandat qu’il briguerait au terme de son second quinquennat en 2020. Dès lors, les réactions se sont enchainées pour désapprouver un mandat de plus pour le chef de l’Etat. Les opposants au pouvoir de Conakry ont aussitôt commencé à remuer terre et ciel pour contrecarrer cette éventualité qui leur priverait d’une certaine alternance politique au sommet de l’Etat.

Add a comment

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Ce mercredi 05 octobre, l’état major de l’armée de l’air a encore été frappé par un nouveau crash d’avion faisant état de deux morts. Il s’agit du  lieutenant Laye Mara pilote du président guinéen  Alpha Conde,  en service à l’Etat major de l’armée de l’air, et du lieutenant-colonel Patrick Valot, lui,  pilote français, par ailleurs, instructeur pilote auprès de l’Etat major de l’armée de l’air.
Un crash qui intervient après celui ayant couté la vie à plusieurs officiers guinéens et hommes de rang en 2013, entre autre le général Kélèfa Diallo, alors chef d’état major général des forces armées guinéennes.

Dans l’après-midi de ce mercredi, votre quotidien électronique ramatoulaye.com s’est intéressé de plus près au dossier.  

Add a comment