Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 634 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans une adresse à la nation le 15 mai dernier, le chef de l’Etat a amendé les mesures d’urgence sanitaire. Si jusque-là, malgré le taux élevé du nombre de contaminé, la Guinée compte un taux faible de décès liés à la Covid-19, Alpha Condé estime que le « combat » est loin d’être gagné. Nous vous proposons ci-dessous l’intégralité de son discours… 

ÉVOLUTION DU COVID-19 EN GUINÉE - ADRESSE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Conakry, 15 mai 2020 - Guinéennes, Guinéens, mes chers compatriotes,

Je viens devant vous pour faire le point de notre combat commun contre le COVID-19, à l’instar des autres pays du monde confrontés à cette pandémie.

Depuis l’apparition du premier cas de coronavirus, le 16 mars dernier, le Gouvernement et les populations guinéennes se sont investis dans un plan de riposte pour endiguer cette épidémie.

Les premières mesures d’urgence ont été prises, suivies de la déclaration de l’état d’urgence le 26 mars 2020 et accompagnée de nouvelles mesures sanitaires.

Ces mesures ont été amendées le 14 avril 2020, avec notamment la fermeture des écoles, des universités, des bars et des lieux de culte sur l’ensemble du territoire national.

Le port du masque a été rendu obligatoire. J’ai moi-même fait confectionner deux millions de masques réutilisables, par nos couturières et couturiers qui sont en cours de distribution gratuite.

A date, nous avons 11.100 personnes testées, nous dénombrons 2.531 cas positifs soit 23 %, 1.094 guéris et déplorons le décès de 15 patients.

Notre politique actuelle est de procéder à un dépistage massif, afin d’isoler tous les cas positifs éventuels et en même temps éviter qu’ils ne contaminent les personnes ayants d’autres maladies graves ainsi que les vielles personnes et les femmes

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dans un entretien accordé à nos conférés d’espace Fm  ce lundi, 18 mai 2020, Me Mohamed TRAORE bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Guinée lève l’équivoque selon laquelle Me Salifou Kébé a été nommé ‘’président de la CENI’’ par le CNOSC de Dr Dansa Kourouma, mais plutôt par le barreau de guinée, l’interlocuteur de barreau de guinée accuse également le président du CNOSC par des positions ambiguës dit-il proche du pouvoir.  Lisez.

Bonjour Me Mohamed Traoré : Vous avez écouté Dr Dansa dites, est-ce que vous avez pris vos distances avec la société civile comme l’a dit dansa Kourouma. Et à quoi vous vous attendiez lorsque maitre Kébé a été annoncé pour mort ? Est-ce que vous attendiez à ce que ce soit vous qui donnez un représentant ?

Je pense qu’il y a une confusion qu’il faut déjà lever, lorsqu’on dit que le barreau de guinée a pris ses distances avec la société civile cela n’a pas de sens, la société civile est composée d’organe non gouvernemental, d’association qui en plus de leur activité joue un rôle de contrepouvoir et qui fait en sorte que les politiques publics soient faites dans l’intérêt de citoyen et dans l’intérêt de leurs membres

Le barreau en tant qu’entité est une composante essentielle de la société civile donc est par nature de la société civile, le barreau ne peut pas rompre avec cette nature-là, en disant qu’il prend sa distance avec la société civile. J’ai l’impression que Dr Dansa Kourouma confond un peu, la société civile et les structures faitières de la société civile. Il y a différentes associations, différentes ONG qui évoluent dans différents domaines, dans différentes activités qui se fédèrent au sein des structures faitières comme le CNOSC.

Est-ce que à moment à une autre vous avez appartenu de manière assez clair à cette faitière qu’on appelle le CNOSC et qu’à un autre moment vous vous en êtes éloigné ?

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Considérant l’article 7 de la constitution de mai 2010 qui stipule que : « chaque citoyen est libre de croire, de penser et professer sa foi religieuse, ses opinions politiques et philosophiques.

Il est libre d’exprimer de manifester et diffuser ses idées et opinions par la parole, l’écrit et l’image ».

Considérant l’article 12 de la même constitution qui stipule que : « Le domicile est inviolable ».

Considérant l’article 10 de ladite constitution qui stipule que : « Tous les citoyens ont le droit de manifestation et de cortège ».

Au regard de tout ce qui précède, l’antenne régional du front national pour la Défense  de la constitution FNDC/Mamou déplore et condamne avec la dernière énergie :

Les Violences faites aux paisibles citoyens de Mamou par les forces de défense et de sécurité lors des manifestations du front national pour la défense de la constitution à Mamou ;

Les descentes musclées  des forces de l’ordre dans les différentes  concessions des citoyens ;

La destruction des biens des citoyens de Mamou par les forces de l’ordre qui sont censées 

Add a comment