Assemblée Nationale - Finie la discrimination du genre, la parité homme et femme institué à l’hémicycle
Imprimer
Affichages : 1385

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La proposition de la loi sur la parité homme et femme pour l’accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives dans les institutions publiques, enregistrée depuis le 09 Avril 2019 et portée par un collectif de députés est instituée le jeudi, à l’hémicycle.

 

« Lutter pour l’égalité c’est faire reculer la pauvreté, c’est abattre les discriminations et les violences, c’est œuvrer pour un développement économique, social et humain durable et équitable, facteur de progrès, de paix et de démocratie » fin de citation. A entamé le 2ème  vice président de la commission. Amadou Diallo

La parité dans notre contexte ; dit-il, signifie que chaque sexe est représenté à égalité dans les institutions publiques totalement ou partiellement électives

C’est un instrument au service de l’égalité, qui consiste à assurer l’accès des femmes et des hommes aux mêmes opportunités, droits, occasions de choisir, conditions matérielles tout en respectant leurs spécificités. » A souligné le Amadou Diallo

Il est temps poursuit-il, de rompre avec le silence, à propos des discriminations basées sur le genre et de favoriser l’égal accès de tous aux mandats électoraux et aux fonctions électives dans les institutions publiques.

« Un ministre suédois affirme, je cite : « Il est impossible d’édifier une société démocratique sans réaliser l’égalité entre les hommes et les femmes », fin de citation.»

 

Amadou Diallo au nom de collectif exhorte tous les députés de toutes obédiences politiques confondues à réserver un vote favorable à la loi instituant la parité entre hommes et femmes pour l’accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives dans les institutions publiques.

 

Ngassimou Diallo