Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 410 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le président de l’organe provisoire du parti MoDeL, Aliou Bah joint au téléphone par notre rédaction Ramatoulaye.com ce Mercredi, 29 mai 2019, par rapport à la démission du ministre de la justice garde des sceaux, Aliou Bah Salut l’acte mais ne donne aucun crédit au bilan du ministre Cheick Sacko. Parce que selon lui, cette affaire troisième mandat est un jeu de dupe. Bonne lecture.   

 « Il faut saluer l’acte de la démission sans pour autant donner du crédit au bilan du ministre de la justice. C’est une bonne chose de prendre conscience qu’il était dans un bateau qui est en train de chavirer et que le moment était venu de dire la vérité au peuple de Guinée, de se désolidariser de ce projet de pouvoir à vie en faveur d’Alpha Condé. »

 Pour un ministre d’Etat, ministre de la justice, poursuit-il, donc un portefeuille important du gouvernement, cette démission est à saluer. En tout cas, en soi, c’est une bonne chose tout en espérant que d’autres ministres, d’autres cadres, prendront conscience pour assumer leurs responsabilités devant les hommes et devant l’histoire.

 « Moi, je ne suis pas surpris, parce que cette histoire de 3e mandat ou de nouvelle constitution, est un jeu de dupe dans lequel il y a plusieurs acteurs qui ne se font pas confiance », a-t-il conclu.

 Oumou Koultoumi Bah