Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 241 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le ministre des Transports, ex- porte-parole de l’opposition Républicaine Aboubacar Sylla, était au rendez-vous ce semedi, 08 Juin 2019 au Siège du RPG arc en ciel comme tous les autres ministres de la République. Aboubacar Sylla brise le silence en se disant favorable pour la nouvelle constitution.

Pour M. Sylla, la constitution du 07 mai 2010 n’était qu’une constitution de transition. Et qu’elle était appelée à être modifiée fondamentalement ou à être changée dès qu’on serait sorti de la transition… « Aucune constitution au monde n’a vocation à être définitive, à être permanente, à être éternelle. Toutes les constitutions doivent être modifiées ou changées au gré de la situation politique et sociale du pays », lance Aboubacar Sylla.

 

Ce n’est pas une constitution qui était voulu par le peuple de Guinée dit-il, quand j’entends les gens s’accrocher à cette constitution comme si elle avait été adoptée et promulguée dans les conditions normales alors qu’elle a été adoptée par des personnes qui ont été copté de la façon la plus arbitraire pour la rédiger et elle a été promulguée par un président putschiste qui n’était même pas le président titulaire, qui était président par intérim. « Comment voulez-vous qu’une telle constitution soit une référence à la vie d’une nation ? Donc il est plus que temps qu’une nouvelle constitution soit rédigée » signale le président de l’Union des Forces du Changement (UFC). Et qui ajoute :

« Ce qui dérange nos amis d’en-face, c’est qu’avec la nouvelle constitution, l’effet collatéral est que le président peut être candidat. À partir du moment où les compteurs sont mis à zéro. Le grand problème c’est ça. Pour le moment, on parle du principe de la nouvelle constitution, on n’a même pas encore débattu le contenu de la constitution qu’on ne la connaît pas. Pour à nouvelle constitution, je suis à cent pour cent pour, pour des raisons que je viens d’évoquer » a-t-il articulé.

Algassimou Diallo