Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 424 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’Assemblée générale, hebdomadaire de ce Samedi, 20 Juillet 2019, à l’ufr, Honorable Saikou Yaya s’est exprimé sur la vente de blocs 1 et 2 Simandou par le gouvernement . Il accuse le président Alpha Condé et son gouvernement de vouloir brader ces deux blocs et les richesses du pays avant de quitter.

« Il est difficile d’expliquer à la majorité des guinéens le danger que court la Guinée en bradant ces blocs-là. Nous avons les teneurs les plus élevées en matière de fer sur le Simandou. Donc c’est une réserve mondiale de fer de haute teneur. Alpha Condé est à la fin de son second et dernier mandat, il a 83 ans, il brade ça à un moment où le fer est à son

plus bas prix au monde. La bauxite est aux anges aujourd’hui, ils ont bradé Boké, est-ce que nous avons les retombés sur ce qui se passe à Boké ? On ne le sent pas. La population guinéenne est plus pauvre qu’avant alors que nous parlons de 65 millions de tonnes de bauxite transportées, bientôt on va arriver à 100 mille tonnes. Le fer qui nous reste, qui aujourd’hui est à son plus bas niveau, il veut revendre ça avant de partir… », a longuement flétri l’opposant.

Après quelque temps, dit-il, ce sont des millions de dollars que les sociétés vont récupérer, quand un autre arrive au pouvoir et qu’il exprime l’intention de récupérer les blocs-là, il faudra des procès alors que le budget de l’Etat est faible face à ces multinationales.

« Le gouvernement a bradé une partie, on n’a pas vu les résultats. Malheureusement, il n’a pas pitié des guinéens. Sinon on doit laisser ces blocs-là pour les générations futures. A 83 ans, à la fin de son mandat, quel intérêt a-t-il, à brader cela au moment où le fer est à son plus bas niveau ? Aucun intérêt ! Et ça prouve à suffisance qu’il n’a pas pitié de la Guinée et des guinéens », a conclu l’honorable Saikou Yaya Barry.

Alpha Amadou Diallo