Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 371 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La plateforme Nationale de Participation et d’Initiative Citoyenne (PNAPIC),  a fait une déclaration ce vendredi, 06 Septembre 2019  dans laquelle, elle a exprimé son soutien au projet  d’une nouvelle Constitution en Guinée.

Le coordinateur national de ladite plateforme, Ahmed Sékou Traoré, a souligné que l’objectif de son organisation est  de donner force à la Citoyenneté.

A l’entame, il a déclaré  que la PNAPIC, forte des expériences individuelles de l’ensemble des associations et ONG qui l’a composent et de son engagement auprès des

citoyens jeunes et femmes de Guinée, a noté avec beaucoup d’attentions que la Citoyenneté, qui constitue le leitmotiv de son existence et de sa lutte, n’existe nulle part, expressément dans la Constitution de Mai 2010.

 « Conscient des faiblesses de notre Constitution actuelle à donner force à la citoyenneté, alors qu’une majorité de la jeunesse guinéenne s’investie considérablement dans les communautés à travers les initiatives d’engagement civique et citoyen sans reconnaissance, ni valorisation », a  souligné le coordinateur Nationale du PNAPIC.

Ahmed Sékou Traoré reste Convaincu que la Candidature indépendante aux postes électifs aux niveaux  Communautaire, communal et national pourrait aider la jeune génération à accéder à des sphères de décision grâce à la production d’une énergie positive auprès des citoyens de leurs localités.

« Le fait que la Constitution actuelle donne plus de forces au Militantisme politique qu’à la Citoyenneté, occasionne les violences, sape les débats et le rejet systématique des initiatives de bonnes causes pour céder place à la stigmatisation politique et sociale à outrance dans nos communautés », a -t –il regretté.

«C’est pourquoi, consciente de cet état de fait, de notre responsabilité historique, très tôt, la PNAPIC, en tant que plateforme incontournable de la Société civile Guinéenne a lancé des journées de concertations à Conakry et dans plusieurs préfectures avec les acteurs sociaux pour harmoniser nos sollicitations en faveur de  l’élaboration d’une Nouvelle Constitution qui sera obtenue à partir d’une consultation populaire, validée par un référendum»,  a conclu Ahmed Sékou Traoré.

Alpha Amadou Diallo