Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 293 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Lors de l’assemblée générale de l’UFR de ce samedi, 14 septembre 2019, l’ancien ministre de l’Elevage, Mohamed Tall, n’a pas manqué de dénoncer la CENI et le pouvoir en place.

«Le pouvoir en place à trois marques de fabrique : mensonges, combines et confusions! Il est venu comme ça, c’est comme ça qu’il gouverne, que ça s’arrête maintenant.  Le troisième mandat n’aura lieu ici (en Guinée Ndlr), le référendum n’aura pas lieu, les élections truquées n’auront pas lieu», a entamé Mohamed Tall, par ailleurs chef du cabinet de Sidya Touré

Pour l’UFR, il n’est pas question d’aller à des élections législatives avant l’assainissement réel du fichier électoral.

 «Des fictifs, des fantômes, ne peuvent pas déterminer notre avenir. C’est fini, on n’acceptera pas ça. Il place comme argument : ce ne sont pas de fictifs, ce sont des personnes qui n’ont pas ceci et cela etc. Je suis désolé. Mais quand une personne ne peut pas être identifiée, il est fictif. Moi Mohamed Tall, je suis là, j’existe. Mais quand on dit, Mohamed Tall, et qu’on cherche partout, on ne le retrouve pas, ça veut dire qu’il n’existe pas, c’est ce qu’on appelle fictif. Depuis qu’on a commencé le processus, le pouvoir est fidèle à ses méthodes : mensonge, combine et confusion», a martelé l’ancien ministre de l’Elevage.

Toutes ces acrobaties que la CENI est en train de faire, ajoute-t-il, c’est pour avoir le troisième mandat. «Est-ce que depuis qu’Alpha est au pouvoir, il a organisé une élection ici à date ?  Ce n’est pas de doter le pays d’une Assemblée et de partir. Non, c’est pour avoir une Assemblée à sa solde où il aura au moins les deux tiers parce qu’il a l’intention de faire adopter la nouvelle constitution par l’Assemblée qu’il va détenir complètement», poursuit-il.

 A noter que cette assemblée générale était présidée par le vice-président du parti, Bakary Goyo Zoumanigui.

 

Alpha Amadou Diallo