Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 334 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La manifestation des opposants au troisième mandat a été dispersée à coup de gaz lacrymogène, ce jeudi, 14 novembres 2019, bien avant le carrefour Mbgéssia, parmi eux Me kabélen ex-ministre de la sécurité dénonce des pratiques d’intimidations orchestrées par le gouvernement, et averti dans un ton ferme le pouvoir. C’était au micro de nos confrère d’espace Fm.

En Compagni de leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, Foniké Manguet d’autres leaders du FNDC, tous ayant inhalé de l’lacrymogène malgré, l’ex-ministre de la sécurité Abdoul Kabélen Camara, a exprimé sa déception dans une atmosphère pestilentielle de gaze :

« Nous pensons qu’un gouvernement responsable ne peut pas s’attaquer à sa population de cette manière, la démarche est mauvaise, c’était une intention délibérée de faire mal au leaders politiques parce que personne n’avait franchi la limite fixée par les autorités communales, c’est une mobilisation pacifique, une marche pacifique » a-souligné Me Kabélen Camara.

Les deux précédentes mobilisations ils étaient absents sur l’itinéraire qui était fixé, poursuit l’ex-ministre de la sécurité, il n’y a pas eu de blessés, il n’y a pas eu de morts « dès qu’il montre le nez,

(les forces de l’ordre Ndr) c’est fini, c’est le massacre, nous dénonçons cette façon de faire, c’est de la dictature, c’est le mépris de lois et de règlements dans notre pays, c’est le péril qui règne sur la démocratie, c’est la mort de la démocratie » a t- il dénoncé

Ils veulent une présidence à vie dit-il, ils ne l’auront pas parce que Dieu même est avec le peuple.

« Notre constitution de 2010 fixe un mandat renouvelable une fois consécutif ou non pas de troisième mandat, il n’y a pas de suite à donner, il n’a qu’à renoncer à ce troisième mandat, il y a trop de mort ça suffit, il ne peut pas se nourrir du sang de Guinéens. Nous sortirons quand il faut, il n’a qu’à massacrer tout le monde » a-t- il martelé.

Oumou Koultoumi Bah.