Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 431 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Joint au téléphone par nos confrères la radio lynx Fm le vendredi 18 avril 2020, le secrétaire général du syndicat de la presse privée, justifie les démarches qu’il a menées auprès du ministre de la Justice chargée des relations avec les institutions, El hadj Mohamed Lamine Fofana. Il s’agit selon Camarade Sidy Diallo, d’envoyer un représentant du syndicat de la presse privée au sein de la H.A.C. dont le mandat tire à sa fin, pour porter dit-il, le message des employés de la presse privée.

Bonjour Sidy Diallo, on apprend qu’à ce jour-là, que le mandat de la H.A.C tire à sa fin, on apprend qu’on doit désigner les nouveaux représentant, dites-nous où en est-on avec ces nouvelles personnes qui doivent représenter la presse à la HAC et est-ce que le syndicat de la presse privée est intéressé à occuper une fonction de ce côté ?

Affirmatif le syndicat de la presse privée est vraiment intéressé pour envoyer son représentant au sein de la haute autorité de la communication, ça fait déjà deux moi. On avait même entamé les démarches bien même avant la fin de ce mandat. On est allé rencontrer le ministre tutelle qui est le ministre d’Etat, le ministre à la justice chargé des relations avec les institutions, El hadj Mohamed Lamine Fofana.

On l’a rencontré pour dire que, le syndicat après tout ce qu’on a suivi ces cinq dernières années, veut quand même envoyer un représentant pour porter le message des employés de la presse privée ; parce que le constat c’est quoi ? Vous ne direz pas le contraire, pour la plupart ceux qui nous représentent ce sont les patrons de presse.

C’est les patrons qui nous représentent là-bas, c’est pourquoi la plupart des décisions qui sont prises au sein de cette grande institution, on n’est pas consulté, c’est pourquoi vous avez suivi ces dernières années, il y a eu beaucoup d’arrestations de journalistes. Des journalistes qui ont été traduits devant les tribunaux, c’est parce que pour nous, nos représentants n’ont pas tellement joué leurs rôles. Donc pour nous, quand on a un représentant de syndicat qui représente quand mêmes les journalistes et les employés, beaucoup de problèmes seront réglés.

Donc on a rencontré le ministre qui a donné son accord à l’époque, il a dit qu’il allait étudier les dossiers parce qu’on a déposé tous les dossiers demandés. Mais à notre fort étonnement, avant-hier on apprend qu’il a décidé de reconduire les mêmes associations qui étaient à la H.A.C,…alors que

si vous vous référez sur la loi, L003 sur la composition de la HAC, elles sont 11 membres et parmi c’est 11 membres, il y a 5 places octroyées pour les structures de presses, on n’a pas défini c’est quelle association ou c’est quelle structure ? On a dit tout simplement dit : cinq (5).

Donc pour nous, le ministre devrait revoir la situation pour envoyer des structures représentatives, mais à la dernière minute, on a appris une information : il paraitrait que certains patrons de presse, je ne vais pas citer les noms, sont allés voir le ministre pour lui dire que : le syndicat n’est pas représentatif sur le terrain, que c’est eux qui représentent et les employés et les patrons de presse, mais c’est archi faux.

Vous dites certains patrons de presse, vous pensez à qui ?

 

On a mené nos enquêtes, il y a même certaines autorités qui ont déjà commencé à contacter le ministre pour redresser la chose ; parce que pour l’instant le gros travail n’est pas fait ; parce que le tout dernier doit être entériné par le président de la République, mais il a dit à ces intellectuels, « non, on m’a dit que le syndicat n’est pas représentatif sur le terrain ». Que des associations de presses sont venues lui dire que le syndicat ne représente rien sur le terrain, que c’est eux qui représente et les employés et les employeurs.

Ce noble rôle que le syndicat mène, il faudra peut-être élargir ce combat pour que ce soit un combat général, …pour permettre à ce que les textes qui régissent le fonctionnement de la HAC soient respectés, les textes parlent de renouvellement complet, il faudrait que ce renouvellement se fasse, que le ministre comprenne qu’ils doivent se soumettre lui et son équipe au respect de la loi en vigueur c’est-à-dire permettre que ce renouvellement se fasse de la tête au pied ?

Effectivement, nous c’est que nous demandons. On ne dit pas qu’il faut obligatoirement le syndicat ou bien on ne veut pas justement aller parce que nous voulons aller, mais le ministre devrait voir la réalité du terrain parce que durant cinq ans, c’est vrai il y avait des structures qui étaient-là, mais est-ce que c’est la même réalité ? Est-ce que les mêmes structures sont représentatives encore cinq ans après ? Est-ce que cinq ans après, il n’y a pas d’autre structures qui défendent bien la cause de la presse ? C’est pourquoi nous, nous demandons au ministre de revoir les choses pour un peu étudier les textes des différentes structures pour savoir, laquelle doit réellement représenter les médias au sein de cette institution de la presse. En tout cas nous irons jusqu’au bout

Transcrit par Alpha Amadou Diallo