Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 231 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un  mouvement des jeunes cadres du RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir, avait  déclenché une fronde de protestation contre la nomination de certains cadres, considérés comme des militants de la 25ème heure, à des postes au sein du gouvernement. Les frondeurs exigeaient également  le renouvellement des instances du parti.

Ce mouvement qui avait  débuté depuis une dizaine de jours, a paralysé les activités du RPG-arc-en-ciel au point d’empêcher la tenue des assemblées générales hebdomadaires.

Toutefois, le week-end dernier le chef de l’Etat a pris langue avec les frondeurs au siège national de son parti, non sans faire certaines révélations.  

 

Entre autres questions débattues, le   déficit de concertation dénoncé par les frondeurs. Toute chose que  le président a reconnue, l’a  justifiant par les fausses rumeurs qui circulent au sein du RPG-arc-en-ciel.

«Si je dois recevoir Sylla en audience à la présidence,  quelques minutes après, tout le monde en parle avant que je ne reçoive la personne…», a-t-il déploré.
Il a même rappelé la rumeur qui a couru sur l’éventuelle nomination de  Tibou Kamara à un poste au sein du gouvernement. « On a dit partout que je veux nommer Tibou. Qui leur a dit ça ? Les gens ont raconté assez de choses sur les nominations. Ils ont élaboré une liste de noms ministrables et vous avez vu ce qui s’est passé », s’est-il étonné.
Plus loin, le président a indiqué avoir  agi  conformément au souhait du parti, qui lui aurait demandé de procéder au remplacement du directeur de cabinet de la présidence de la République, par quelqu’un d’autre. D’où la nomination de  Dr Mamadou Ballo au poste de  chef de cabinet. Mais, met-il garde, au cas où celui-ci n’agirait pas conformément aux vœux  des militants, il se verrait évincer de son poste.

Le chef de l’Etat accuse par ailleurs les ministres du parti d’avoir ignoré les autres, lorsqu’ils étaient aux affaires. Selon lui, l’ouverture du RPG aux autres forces politiques, justifie  par son ambition de construire son parti à l’image de l’ANC de Nelson Mandela.

Ben Youssef