Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 551 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Conakry, 27 jan (AGP)- La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est, depuis plusieurs semaines, dans une démarche d’évaluation et de capitalisation de l’élection présidentielle de 2015, en vue de tirer les leçons issues de ce scrutin pour mieux s’outiller pour la tenue prochaine des élections communales non seulement, mais aussi et surtout de faire de la CENI un Organe de Gestion des Elections (OGE) exemplaire en Afrique. 

C’est du moins ce qui ressort d’un entretien accordé, mardi, 26 janvier 2016, à l’AGP, par le vice-président de cette institution chargée d’organiser les élections en République de Guinée, El hadj Ibrahima Kalil Keïta. 

Selon le vice-président de la CENI, les dernières missions de son institution sur l’ensemble du territoire national, et l’atelier de Kindia du 22 au 24 janvier 2016, s’inscrivent inéluctablement dans cet objectif. 

«Ces activités ont, sans nul doute, permis à la CENI de connaître les points forts et les points faibles du dernier scrutin présidentiel et d’envisager des innovations susceptibles d’améliorer les prochaines échéances électorales en Guinée. Ainsi, cinq points de recommandations figurent en bonne place pour atteindre les objectifs visés. Il s’agit de : 

1- l’amélioration de l’état du fichier par la qualification de la cartographie des Bureaux de Vote (BV) et la mise à jour des listes électorales et des listes d’émargement par BV, district, quartier, sous-préfecture, préfecture et commune ; 

2- le renforcement des capacités de tous les acteurs du processus électoral, notamment la poursuite de la formation Bridge des assistants et des membres des démembrements ; 

3-  la création d’un Centre de formation pour créer les conditions idoines et pérennes d’une formation continue de tous les intervenants ; 

4- l’amélioration des canaux de sensibilisation, de communication et de transparence, informatiser et rendre efficaces les moyens de traitement et de transmission des résultats de vote par la qualification du comité interpartis, afin que tout le monde soit au même niveau d’information à temps et en même temps ; 

5-  la logistique, la sécurisation, les finances, les lois et les règlements, l’observation électorale, la planification et les opérations, ainsi que la professionnalisation et la pérennisation des démembrements, sont aussi des domaines fortement concernés par la perfection et la perfectibilité infinie», a énuméré El hadj Ibrahima Kalil Keïta. 

Comme indiqué, c’est une véritable démarche allant dans le sens de parfaire les opérations du processus électoral en République de Guinée. Et une fois les solutions trouvées à toutes ces recommandations, la CENI serait exempte de toutes les critiques subjectives.

AGP/27/01/016           CM/FDF/ST