Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 286 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Siguiri, 29 jan (AGP)- Les préparatifs de la rencontre en perspective du ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Général Bouréma Condé et son homologue de la République du Mali vont bon train dans la préfecture de Siguiri en Haute Guinée, rapporte le correspondant de l’AGP sur place. 

C’est un programme des autorités préfectorales qui se sont rendues mercredi, 27 janvier 2016, à Nafadji, localité frontalière relevant de la sous-préfecture de Bankö, dans le but de s’enquérir des problèmes susceptibles d’intoxiquer la cohabitation le long de la frontière commune. 

A rappeler, que les relations guinéo-maliennes sont séculaires et n’auraient de mérite que leur raffermissement constant, surtout dans un contexte d’intégration tous azimuts. Cet aperçu est celui des deux gouvernements qui motivent cette rencontre en perspective du ministre guinéen de l’ATD et son homologue de la République du Mali. 

Prévue dans la capitale guinéenne (Conakry), cette rencontre enregistrera la participation des préfets des localités frontalières de la Guinée et du Mali, précise-t-on. D’où la nécessité pour ces derniers de recenser sur place tout ce qui est de nature à nuire à ces relations le long de la frontière commune. 

Les visites planifiées pour la circonstance ont débuté, mercredi, 27 janvier, par Nafadji, village frontalier relevant de la sous-préfecture de Bankö, où le préfet de Siguiri, Cheick Mohamed Diallo et sa suite ont été confrontés à un problème de limite géographique, rendu complexe par les relations de mariage, de cousinage et de bon voisinage existant entre Nafadji et Kérékoundo, village voisin relevant de la République du Mali. 

Sensible à cet état de fait, le préfet de Siguiri a, dans son message, encouragé cette coexistence pacifique en estimant à un niveau plus supérieur la solution du problème posé. 

En insistant sur la vigilance à observer, Cheick Mohamed Diallo s’est réjoui du comportement républicain des hommes en uniforme, qui, affirme-t-ont, ont tout en partage avec les populations d’accueil de Nafadji.

AGP/29/01/016             ADC/AT/FDF/ST