Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 268 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’on a beau dire que l’ignorance de la réalité confine à l’arrogance et la preuve la plus illustre se trouve entre ces lignes que vous trouvez du plaisir à produire.

Mon cher ami, vous avez une méthode machiavélique grave qui consiste à raccourcir les éléments juste pour ne pas avoir l’audace de parler de ce qui vous gênerait.

Pourquoi avez-vous peur de commencer la carrière de Dalein Diallo à son début?

Vous savez bien que Dalein Diallo n’est pas seulement le fruit de la gouvernance de Lansana Conté. Il est aussi et avant tout de la pire école que nous ayons connue dans ce pays, à savoir : l’école ethno-fasciste SEKOUISTE, le plus  sanguinaire de nos dirigeants que vous admirez certainement sans hésitation. Pour votre gouverne, je voudrais dire que Dalein  est diplômé de 1976, à moins que je ne trompe sous le cocotier, et a intégré l’administration de celui-là qui est à la base de notre retard (Sékou) car c’est bien lui qui a exterminé la quasi-totalité de nos intellectuels alors que, l’expérience a montré qu’on ne peut pas développer un pays  par des analphabètes. Sacré, vous!!!

Vous faites preuve de beaucoup de passion quand vous écrivez, chose vraiment admirable. Cependant, moi je vous invite à la raison et non aux suppositions et à l’interpretamen.

Car, à chaque fois que vous vous livrez à l’interpretamen, vous passez à côté de la plaque.

Un exemple : je ne vous ai jamais dit que Dalein est irremplaçable, il l’est comme tout autre responsable, à défaut, que je cesse de prôner une quelconque idée démocratique. Et de passage, je vous remercie de m’avoir conseillé de me proposer à l’UFDG. Mais là encore, vous tirez à côté mon cher ami, car pour aspirer diriger un parti, non pas parce que je manquerai d’idées et d’initiatives pour le faire, il faut à priori que je sois militant/membre. Cependant, la réalité est toute autre. Je ne suis pas militant même si je peux me reconnaître SYMPATHISANT.

Il n’y a aucune structure de l’UFDG qui en produira un démenti. Par contre, je soutiens ceux-là qui se battent dans ce parti qui est le dernier rempart contre la tyrannie dans ce pays.

 Je ne suis pas de l’UFDG, mais j’aime les militants de ce parti qui se battent au prix de leur vie et de leur tranquillité contre un système auquel je suis opposé jusqu’à mon dernier souffle.

Je ne défends pas Dalein, loin s’en faut, mais je suis contre la méthode BO et son revirement politique. Je ne danserai pas au rythme des sirènes du pouvoir. Je suis de ceux-là qui sont opposés. Je le demeure aussi.

Ce qui me différencie avec vous, c’est que vous êtes de ceux-là qui peuvent changer au prix d’une simple sonnerie du pouvoir. Alors que moi, je reste constant dans ma position et mes analyses. Si hier Alpha était une peste et qu’aujourd’hui vous le trouvez MESSIE, salut à vous.

Et avant de continuer, je pense que vous trouvez inspiration dans ma religiosité. Êtes-vous sûr de ce que vous dites? Je parie que vous ignorez ma confession car je peux être musulman, chrétien ou libre penseur ( cas le plus probant d’ailleurs dans un monde guinéen plein de musulmans où on implore Allah à qui mieux mieux!!!)

Pour revenir au cas de Mohamed Diallo, paix à son âme, je veux dire que ce digne Monsieur que j’ai connu il y a de cela plus de 11 ans, ne peut pas faire l’objet de notre débat. Laissons-le se reposer pour parler de nos différends.

Vous dites, je cite : ‘’ Dans un parti qui fonctionne, on laisse à l’homme exclu le loisir d’exprimer son désaccord’’. Mais non et jamais. Un homme exclu d’un parti n’a plus droit à la parole dans l’enceinte de ce parti. Par contre, il peut saisir un tribunal et/ou s’offrir une tribune dans les médias car n’étant plus membre dudit parti. A défaut où serait la force du droit, l’autorité dirigeante.

BO, votre mentor, a confondu le droit à la force avec la force du droit. Ce qui est bien gênant et déplorable.

 Mais comme les faits sont têtus, donc il nous faut souvent des morts d’homme sur la place publique, parlons de ce qu’on nous présente comme enquête et/ou procédure judiciaire.

Dans un pays où la justice opère au bon vouloir du prince, rien ne m’étonne. Par contre, comme comble de l’ironie, je vais vous dire que BO a échoué de bout en bout. Je m’explique :

1-BO se targue  d’avoir milité au prime abord pour les droits de l’homme en Guinée. Mais rien ne le gêne dans la partialité abjecte, ignoble et minable avec laquelle les choses se passent autour du dossier en cours. C’est vrai que sous nos tropiques, il ne faut se tromper car le changement de veste s’opère promptement sans la moindre hésitation. Tout de même, pour quelqu’un qui a lutté pour les droits de l’homme avec conviction, il me paraît dérangeant de se voir épaulé dans une zone de turbulence de non-droit dans le but de liquider l’adversaire. Et moi, j’en pense le contraire.

Pour preuve, dans son combat contre Dalein ou UFDG, je ne soutiens pas BO certes, mais je suis contre la méthode d’exclusion utilisée à son encontre. Pour votre rappel!

2-Après avoir participé la création de l’UFDG et à son évolution, le voilà prêt à sacrifier à l’autel de la haine et de la rancœur ce parti pour des intérêts personnels ou inavoués. Une suspension du parti ou son interdiction de par la bénédiction du pouvoir actuel devenu le nouvel allié, l’ami, le saint père, serait encore un autre échec.

3-Et pour terminer le cas des échecs de BO, je veux parler de ses contre-vérités sur la place publique. Il dit qu’il n’était accompagné au siège que de deux ou trois personnes. Que sais-je ?

Qu’il nous dise alors qui sont ces jeunes en T-shirts noirs.

 

A contrario, je préfère que BO gagne l’adhésion de la base à sa cause en toute honnêteté que de se faire épauler injustement, partialement, indignement par un pouvoir qui a tout d’une dictature.

Pardonnez-moi Monsieur Diallo, car j’oubliais le titre de la chanson :’’ mon ami, c’est le dictateur’’.

Vous parlez de l’observation dans votre texte

Je vous cite : «Quiconque observe un peu la dynamique politique SAIT PERTINEMMENT que manifester ne sert à rien, sauf à sonder l’adhésion du peuple à sa cause » 

Là aussi, nous allons situer les responsabilités en toute objectivité. Le pionnier des  manifs à tout-va, c’est bien notre regretté BO, devenu le nouvel allié du pouvoir. Il  a toujours appelé à des manifs jusqu’à la veille de la farce électorale de 2015 et je ne pense pas que vous pourriez m’en dire le contraire. Cependant, je ne suis pas d’Accord avec vous quand vous dites que manifester ne sert à rien. Sinon, qu’en pensez-vous de la Tunisie contre Ben Ali, de l’Égypte contre Mubarack, du Sénégal contre Wade ou bien du Burkina contre Blaise. Revenons chez nous. Que pensez-vous des manifs de janvier et février 2007? La question ne doit pas être : manifester ou pas? Mais plutôt comment capitaliser les manifs qui le plus souvent ouvrent des brèches par lesquelles on peut entrer. Je suis favorable aux manifestations pourvu qu’une stratégie capitalisante soit d’abord mise en place et qu’un rempart existentiel soit préparé. C’est essentiel chez nous.

Pour terminer, je vais vous dire que BO a raté et il ne pourra plus rien faire sauf accepter sa défaite, car vouloir se faire appuyer par la bénédiction d’un système qu’on a combattu des années durant est bien signifiant et ce signifiant indiciel s’appelle : ECHEC.

Boubacar 1 Barry

Citoyen Guinéen Pour une Guinée Nation