Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 267 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La Commission électorale a bouclé l’opération d’installation des démembrements sur toute l’étendue territoire. Mais l’opposition a porté des griefs contre l’UFR de Sidya Touré, son ancien compagnon qui a déjà rejoint la majorité au pouvoir. Et qui malgré tout réclame des démembrements dans le lot attribués à l’opposition que Sidya Touré a déjà quittée.

Ce qui n’est pas du goût des opposants qui ne font pas mystère de leur refus de voir le parti de  Sidya Touré engranger des places dans les 14 commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) sur 38. Selon Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition,   dans ces quatorze démembrements, l’on veut coûte que coûte installer l’UFR dans les quotas de l’Opposition. C’est pourquoi l’opposition qui avait saisi sans succès les ministres de l’Administration du territoire et de la Justice ainsi que le Président de la CENI, veut se rebattre sur la justice pour trancher.

«Nous avons constaté que ni le ministre de la Justice, ni le ministre de l’Administration du territoire ne veut trancher sur cette question élémentaire. En désespoir de cause, nous avons décidé de saisir les autorités judiciaires pour leur demander de trancher définitivement sur cette question des démembrements de la CENI», a indiqué le porte-parole de l’Opposition.

Abdoul Latif