Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 341 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les travaux de l’Assemblée Générale (AG) des Pays membres de la plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel de l’espace de Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la République de Guinée ont pris fin, jeudi, 26 avril 2018, dans un réceptif hôtelier de Conakry, a suivi l’AGP.

 

Organisée par la Haute Autorité de la Communication (HAC) de la République de Guinée, en collaboration avec certaines structures de diffusions d’images de la place, cette AG a duré deux (02) jours, pendant lesquels les délégations des pays membres de la plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel de l’espace UEMOA ont discuté autour des points sur les actions menées depuis la dernière conférence de mars 2017, à Ouagadougou, mais aussi de l’exécution des activités qui seront menés dans les cours, moyens et long termes.

Il s’agit du Burkina Faso, Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Sénégal, du Mali et de la Guinée.

 

Organisée par la Haute Autorité de la Communication (HAC) en collaboration avec certaines structures de diffusions d’image de la place.

 

Dans son discours de circonstance, le président de l’AG des Pays membres de la plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel de l’UEMOA et de la Guinée, Ibrahima Sy Savané a indiqué, que «la rencontre de Conakry a été fructueuse par les thématiques abordées, par la qualité des débats et des interventions. Donc de ce point de vue, nous repartons absolument satisfaits.

 

Toutes les questions liées à la convergence des textes et celles liées à l’approfondissement même de la déontologie, de l’éthique, aux droits d’auteurs, le développement des médias audiovisuels d’une façon générale, ont été abordés. De plus, cela s’est passé dans un esprit à la foi consensuel, fraternel et confraternel».

 

Dans son discours de clôture la présidente de la HAC, présidente de la plateforme, Martine Condé a invité les pays membres à la réalisation des activités retenues dans le cadre du plan d’action.

 

«Au sein de la plateforme, nous avons la volonté et la capacité d’exécuter des projets concrets et d’obtenir des résultats bénéfiques sur différents thématiques. Nous devrions approfondir notre réflexion sur le financement de notre organisation et de nos projets. Issues de pays économiquement peu avancés, nos différentes instances de régulation ne disposent pas toujours de moyens suffisants leur permettant de faire face à leurs missions sur le plan national et au sein des Réseaux, dont elles sont membres».

 

La visite guidée du Centre de monitoring dans les locaux de la HAC et une visite touriste sur la plage Room dans les îles de Loos près de Conakry, ont mis le clou aux travaux de cette Assemblée Générale.

 

A noter, que les travaux de cette AG ont été lancés mardi, 24 avril 2018, à Conakry.

AGP/30/04/018         AKT/ST