Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 333 invités et aucun membre en ligne

Politique

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président de l'Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, honorable Claude Kory Kondiano n'a pas été tendre à l'endroit de certains leaders sociopolitiques de son pays.

 

Il l'a fait savoir à l'occasion de l'ouverture des travaux de la Session des lois, jeudi, 05 avril 2018, à l'Hémicycle du Palais du peuple, situé dans la presqu’île de Kaloum à Conakry.

 

Selon le président de l'AN de Guinée, honorable Claude Kory Kondiano, il a été donné de constater que chaque grève des syndicats est toujours accompagnée des troubles aux effets pervers pour la sécurité des personnes et des biens. «Tout simplement parce que les mots d'ordre de grève sont toujours récupérés par des gens qui descendent dans la rue pour des objectifs différents de ceux visés par les syndicats», a-t-il expliqué.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le directeur de publication de L’Indépendant-Le Démocrate, Mamadou Dian Baldé a consacré sa chronique de ce  dimanche, à la trêve bienvenue, à laquelle le pouvoir et l’opposition sont parvenus, à la faveur de la récente rencontre entre les deux personnalités. Le coup de sabot administré  par le  Président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Koundiano, à l’opposition, n’échappe pas non plus à l’attention de notre éditorialiste, qui en fait mention dans ses petits papiers.

Cette chronique est servie tous les dimanches sur City fm, en avant-première de l’émission « A vous de convaincre ».  

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a reçu, mardi, 03 avril 2018, au Palais Sèkhoutouréya, une délégation de la majorité présidentielle dirigée par honorable Damaro Camara, rapporte le Bureau de Presse de la Présidence de la République (BPP).

 

Cette rencontre du président de la République avec les partis de la Mouvance Présidentielle (MP) entre dans le cadre de son programme de ses consultations avec les forces vives du pays, notamment les partis politiques et regroupements de partis politiques. Elle s’est tenue après celle du chef de File de l’Opposition, Cellou Dallein Diallo, rappelle-t-on.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La sous-préfecture de Kolaboui à 22Km du chef-lieu de la préfecture de Boké a été, dans un passé récent, le théâtre de plusieurs manifestations de jeunes femmes réclamant le départ de leur sous-préfet, Youssouf Manè.

 

C’est suite à cette multitude de crises sociales que le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), Général Bouréma Condé, à travers la Décision N°0013 du 03 avril 2018, a procédé à la nomination de Mamadouba Yakha Camara, ancien sous-préfet de Kanfrandé, dans la même fonction à Kolaboui en remplacement de M. Youssouf  Manè admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le directeur de publication de L’Indépendant-Le Démocrate, Mamadou Dian Baldé a consacré sa chronique de ce  dimanche, au traitement judiciaire réservé aux assassinats de militants de l’opposition en marge des manifestations de rue, dont le nombre a atteint la barre des 94 morts. Une tragédie  qui n’a pas l’air d’émouvoir le gouvernement, qui va jusqu’à rejeter la responsabilité des tueries sur l’opposition, par des tours de passe-passe dignes d’un mauvais prestidigitateur.

Le départ de Mamady Kaba de la présidence de l’Inidh, est  également perçu aux yeux de notre chroniqueur comme la fin pour cette institution des droits humains, qui par la témérité de son président, n’était pas logée à la même enseigne que les autres institutions républicaines.

Cette chronique est servie tous les dimanches sur City fm, en avant-première de l’émission « A vous de convaincre ».  

Add a comment