Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 381 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le flou entretenu dimanche par président Alpha Condé sur une possibilité de briguer un troisième mandat en 2020 au terme de celui en cours continue de faire des vagues. Une éventualité de révision constitutionnelle, quoi?. Depuis, les réactions fusent de toute part, chacun y allant de son commentaire. L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique n’est pas en reste. «On a vu en Afrique Centrale, en Afrique Australe, des changements se sont effectués au niveau de la constitution. Mais ce qu’on a noté à Ouagadougou, à Dakar, les gens ne l’ont pas accepté. En Guinée aussi, c’est la même chose et le président n’a jamais parlé de changement de constitution », estime Dennis Hankins.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le flou entretenu dimanche par président Alpha Condé sur une possibilité de briguer un troisième mandat en 2020 au terme de celui en cours continue de faire des vagues. Une éventualité de révision constitutionnelle, quoi?. Depuis, les réactions fusent de toute part, chacun y allant de son commentaire. L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique n’est pas en reste. «On a vu en Afrique Centrale, en Afrique Australe, des changements se sont effectués au niveau de la constitution. Mais ce qu’on a noté à Ouagadougou, à Dakar, les gens ne l’ont pas accepté. En Guinée aussi, c’est la même chose et le président n’a jamais parlé de changement de constitution », estime Dennis Hankins.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

CONAKRY- C’est non sans surprise que le Président Alpha Condé a réagi à la question d’une journaliste ce Dimanche 15 mai 2016. Tout semblait bien parti pourtant lors de cette conférence de presse du Chef de l’Etat guinéen. Arrivé à l’heure indiquée dans le communiqué du bureau de presse de la Présidence, Alpha Condé a commencé son exposé par le compte rendu de sa mission en Gambie.

L’atmosphère a été pollué lors de la fameuse séance des questions-réponses. Coralie Pieret, la correspondante de « Radio France Internationale » ne savait certainement pas qu’on ne « doit » pas poser toutes les questions à Alpha Condé. Le locataire du Palais Sékoutoureya est apparemment « allergique » à certaines questions. Le sujet lié à l’instruction judiciaire annoncée par le Gouvernement dans le dossier lié à la société Britannique « Sable Mining » a irrité la colère d’Alpha Condé. La correspondante de RFI voulait juste savoir dans combien de temps cette procédure judiciaire allait aboutir.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Deux dissidents de la majorité au pouvoir, par ailleurs actuels fondateurs du FUD (Front Uni pour le Développement, centriste) annoncent officiellement leur adhésion à l’opposition républicaine emmenée par Cellou Dalein Diallo. Il s’agit de Alhouséiny Makanéra Kaké et Papa Koly Kourouma, respectivement, ex-ministre de la communication et ‘’ministre conseiller’’ du président Alpha Condé

                           

Le président de l’Ufdg (principale formation politique d’opposition, Ndlr) a rencontré les dorénavant new opposants lors de son récent séjour à Paris, capitale française.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Que le cadre soit formel ou informel, est-ce possible de nos jours, pour un Guinéen, de s’exprimer sur le jeu politique de son pays sans qu’il ne soit consécutivement soupçonné ou accusé, par ses compatriotes, d’être un partisan inconditionnel ou une taupe du pouvoir ou de l’opposition ? Sous-entendant que son raisonnement est partiel et partial, donc pas crédible ? Cette hypothèse est certes possible, mais elle est généralement contredite par les faits. Et rares sont les Guinéens qui ne l’ont pas expérimenté ou observé dans leur propre entourage.

En effet, réduire la pensée de son interlocuteur à un mot, une phrase, voire la caricaturer, pour essayer de l’assigner au camp du pouvoir ou à celui de l’opposition si ce n’est à une communauté ethnique donnée, l‘accuser d’être «contre» le président de la République ou «contre» le chef de file de l’opposition, est devenu l’obsession de nombre de Guinéens.

Add a comment