Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 279 invités et aucun membre en ligne

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les représentants de la Mouvance présidentielle et ceux de l’Opposition politique guinéenne ont tous soutenu, mercredi, 30 mars 2016, la candidature de Mamadou Aliou Diallo de la Société civile à la tête de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de Koubia.





Ainsi, reconduit au poste de président de la CEPI de Koubia, Mamadou Aliou Diallo et les membres de la Commission ont prêté serment devant le juge de Paix de la préfecture.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 La formation des 57 membres des démembrements de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dans la circonscription électorale de Gaoual a débuté, mercredi, 30 mars 2016, dans la salle des Conférences du Bloc administratif de la préfecture, rapporte l’AGP.





Après donc leurs installations, l’heure est à la formation des membres des démembrements de la CENI à Gaoual, notamment la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI), et les Commissions Electorales Sous-préfectorales Indépendantes (CESPI).

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A moins de 24 heures des journées villes mortes qu’elle projette d’organiser, l’opposition s’est retrouvée ce mardi au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée pour mettre au point les derniers préparatifs liés à ces journées.  

   Au sortir de la réunion, le porte de l’opposition Aboubacar Sylla a réitéré au nom de ses paires,  l’appel à l’observation les 30 et 31 mars prochains des journées ville morte. « Nous demandons à tous les Guinéens de Conakry et de l’intérieur du pays, quelque soit leur obédience politique, à tous les citoyens de ce pays à adhérer à ce mot d’ordre de ville morte car il s’agit  d’une grève  générale que nous demandons au peuple de Guinée pour que lui-même lutte en faveur de son bien être. »

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L‘opposition guinéenne  a invité ses militants à observer des « journées villes mortes » ce mercredi 30 et jeudi 31 mars sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision a été prise pour protester contre le refus du gouvernement à revoir à la baisse le prix du carburant qui connait une baisse vertigineuse sur e marché mondial.

Ce mercredi, force de souligner que le mot d’ordre de l’opposition a été très peu suivi à Conakry et dans les villes du pays profond.

Dans la capitale, hormis l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa où quelques boutiques et magasins ont fermé pour des raisons de sécurité, les marchés et les différents axes routiers ont connu le rythme habituel, entrainant par endroit, de longues files d’embouteillage.

Là, les écoles, les banques, les stations-services et les commerces ont ouvert leurs portes pour fonctionner à temps plein.

Au grand marché de Madina, les vendeurs, étalagistes et commerçants vendent leurs marchandises comme les autres. Le constat est de même dans les autres marchés de Conakry, selon plusieurs sources.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La rédaction d’Africaguinee.com a appris avec colère et indignation, l’agression de son reporter ce samedi 26 mars 2016, au siège du RPG arc-en-ciel près de l’aéroport de Conakry. Bah Boubacar était dans l’exercice de son métier quand il a été sommé par des militants zélés du parti présidentiel de leur  remettre son matériel de travail et de ses appareils téléphoniques. Il a d’abord été fouillé systématiquement puis contraint de laisser son matériel. Son dictaphone, son téléphone ont été confisqués, avant d’être sommé de quitter les lieux.   

Notre reporter qui était juste venu au siège du parti présidentiel pour couvrir l’assemblée générale hebdomadaire,  n’a pas forcé la situation. Il a sagement obtempéré. Ses appareils ne lui seront restitués qu’après la fin du rassemblent politique, le privant ainsi de faire son travail.

Add a comment