Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 180 invités et un membre en ligne

Société

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le deuxième convoi de pèlerins guinéens est arrivé à l’aéroport de Conakry ce dimanche, 18 août 2019, a constaté un reporter de Guinee114.com.  Aboubacar Sylla, ministre des Transports, venu dans ce deuxième convoi, a reconnu des défaillances dans l’organisation du hadj 2019

«J’ai vécu la vie de pèlerin lambda à la Mecque et je me suis rendu compte qu’il y a eu quelques améliorations, mais il y a encore des efforts à fournir, au niveau des conditions d’accueil, de restauration, de logement et de déplacement», a t- il souligné à sa descente de d’avion.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ce samedi, 17 aout 2019, Dans une grande fête de mariage à Kaboul, Un kamikaze a tué 63 personnes et en a blessé 182 autres lors de la réception, dans la capitale afghane, la nuit dernière.

Des femmes et des enfants ont été tués après l’explosion dans une salle de mariage à l’ouest de Kaboul, selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Nasrat Rahimi. L’explosion n’a pas été revendiquée dans l’immédiat. Elle a eu lieu dans la zone de réception des hommes d’une salle de mariage à l’ouest de Kaboul – et les Talibans ont condamné l’explosion.

Mais le président Ashraf Ghani a déclaré que les militants ne pourraient échapper à la responsabilité de l’attaque « barbare ».

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les résultats des différents examens de fin d’année n’ont pas été satisfaisants cette année. Avec un taux de réussite autour de 24℅ au Baccalauréat unique, des voix commencent à s’élever pour réclamer des réformes profondes afin de rehausser le niveau des élèves guinéens. Ne dit-on pas qu’aux grands maux les grands remèdes ? Il est temps, grand temps que les autorités se remuent réellement pour sauver l’école guinéenne.

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, l’ex-ministre de l’éducation nationale, Ibrahima Kalil Konaté avait entrepris des réformes courageuses et qui avaient commencé à avoir des effets positifs sur le niveau de nos enfants puisque les obligeant à ne compter que sur leurs propres efforts. Mais malheureusement, comme le

Président de la République, le Pr. Alpha Condé aime le rappeler souvent, « En Guinée, nous avons pris l’habitude de jeter l’enfant et l’eau de son bain ».

Pourquoi ne pas donc renforcer et pérenniser les belles initiatives trouvées sur place ? Déjà, des langues commencent à se délier et à réclamer celui-là même qui avait osé supprimer les notes de cours au baccalauréat unique. Sans arrière-pensée aucune, je voudrais rafraîchir les mémoires sur certaines réformes et certains projets de dynamisation de notre système éducatif !

1.            DÉCISIONS PRISES ET MATÉRIALISÉES :

1- La mise en confiance des cadres du département ainsi que les directeurs communaux et préfectoraux de l’éducation en les responsabilisant.

Car, responsabiliser le cadre est un aspect non négligeable dans la réalisation et la réussite des projets ambitionnés.

2- Redynamiser les partenariats entre le département et les partenaires sociaux (syndicats et l’association des parents d’élèves étudiants et amis de l’école (APEEAE).

3- La décentralisation de l’examen d’entrée en 7ème année qui sera entièrement organisé par les DPE/DCE et dont les résultats seront directement affichés sous la supervision d’un superviseur national.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Page noire: Professeur Alpha Condé en deuil (Communiqué)

Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a la profonde douleur de vous annoncer le décès de Monsieur Jacques Diouf, Conseiller Spécial chargé de l’Agriculture et du Développement Rural, survenu ce jour samedi 17 août 2019 à Paris.

Avant d’entamer sa féconde collaboration avec le Président de la République, Monsieur Jacques Diouf a été diplomate, homme politique sénégalais ayant exercé les

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les résultats des différents examens de fin d’année n’ont pas été satisfaisants cette année. Avec un taux de réussite autour de 24℅ au Baccalauréat unique, des voix commencent à s’élever pour réclamer des réformes profondes afin de rehausser le niveau des élèves guinéens. Ne dit-on pas qu’aux grands maux les grands remèdes ? Il est temps, grand temps que les autorités se remuent réellement pour sauver l’école guinéenne.

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, l’ex-ministre de l’éducation nationale, Ibrahima Kalil Konaté avait entrepris des réformes courageuses et qui avaient commencé à avoir des effets positifs sur le niveau de nos enfants puisque les obligeant à ne compter que sur leurs propres efforts. Mais malheureusement, comme le

Président de la République, le Pr. Alpha Condé aime le rappeler souvent, « En Guinée, nous avons pris l’habitude de jeter l’enfant et l’eau de son bain ».

Pourquoi ne pas donc renforcer et pérenniser les belles initiatives trouvées sur place ? Déjà, des langues commencent à se délier et à réclamer celui-là même qui avait osé supprimer les notes de cours au baccalauréat unique. Sans arrière-pensée aucune, je voudrais rafraîchir les mémoires sur certaines réformes et certains projets de dynamisation de notre système éducatif !

1.            DÉCISIONS PRISES ET MATÉRIALISÉES :

1- La mise en confiance des cadres du département ainsi que les directeurs communaux et préfectoraux de l’éducation en les responsabilisant.

Car, responsabiliser le cadre est un aspect non négligeable dans la réalisation et la réussite des projets ambitionnés.

2- Redynamiser les partenariats entre le département et les partenaires sociaux (syndicats et l’association des parents d’élèves étudiants et amis de l’école (APEEAE).

3- La décentralisation de l’examen d’entrée en 7ème année qui sera entièrement organisé par les DPE/DCE et dont les résultats seront directement affichés sous la supervision d’un superviseur national.

Add a comment