Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Société

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Lycée Yomboya dans la Commune Urbaine (CU) de Boké a accueilli cette année 2017, un effectif total de 1.551 élèves, dont 649 filles, avec 14 groupes pédagogiques, rapporte l’AGP dans la préfecture.

 

Pour rappel, le Lycée Yomboya, fondé en 1971, a bénéficié d’un projet de rénovation en 2005. Hélas ! Les travaux furent bâclés par l’entrepreneur en provenance de Conakry.

 

Pour donc offrir le meilleur de la nature à ses élèves, la Direction de l’établissement, en collaboration avec l’Association des Parents d’Elèves et Amis de l’Ecole (APEAE), a donné un coup de pioche à ce Lycée, grâce à l’appui de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE).

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Une réunion d’information et de sensibilisation s’est tenue, mercredi, 18 octobre 2017, au chef-lieu de la sous-préfecture de Bangouya, regroupant autorités locales et population, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Kindia.

 

Placée sous la présidence du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Kindia, cette réunion s’est déroulée autour de la mise en œuvre du projet d’Aménagement du barrage hydroélectrique de Souapiti, dans sa phase de démarrage.

 

Elle a été une journée de sensibilisation sur les impacts environnementaux et sociaux du projet. Elle a permis aux populations impactées, de s’approprier de certaines données, telles que le plan d’action de réinstallation, de gestion environnementale et sociale et la composante route.

 

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les activités sont au ralenti, depuis mercredi matin, 18 octobre 2017, dans la Commune Urbaine (CU) de Beyla, a constaté le correspondant préfectoral de l’AGP sur place.

 

Les boutiques sont restées fermées, pas de marché, pas d’école et même l’Administration a connu cette colère de la population qui a pris d’assaut  les rues de la CU.

 

Les manifestants dans cette autre préfecture réclament «le bitumage du tronçon Beyla-Kérouané-Kankan, longtemps promis par le gouvernement», et dénoncent  l’insuffisance notoire d’enseignants dans les Ecoles primaires, Collège et Lycée de la préfecture, l’inachèvement des infrastructures données à Beyla à l’occasion du 55ème anniversaire de l’Indépendance de la Guinée, le manque de personnel médical et aussi le manque d’électricité.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La ville de Mamou a été privée, mardi, 17 octobre 2017, de mototaxis suite à l’assassinat d’un des conducteurs de ces motos, dans la nuit du lundi, 16 au mardi, 17 octobre, rapporte l’AGP.

 

La victime, El hadj Mamadou Barry, étudiant à l’Université Barak Obama de Conakry, a profité des vacances scolaires pour faire le taxi-moto, afin d’alléger les charges de ses parents. Une manière pour lui de préparer la rentrée scolaire 2017-2018. Dans cet exercice, il a embarqué un client à destination de la sortie de la ville de Mamou, vers Kindia.

 

Selon des informations, son client l’a poignardé à plusieurs reprises. Les deux sont tombés, le présumé criminel a pris la moto pour disparaitre dans la nature. La nouvelle s’est vite rependue dans la ville lorsque des passants ont vu le corps d’El hadj Mamadou Barry. Conduit à l’Hôpital, il a été vite identifié par ses proches.

Add a comment

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Quatre (04) personnes tuées et trente (30) autres blessées par la foudre, le drame est survenu le weekend dernier dans la mine d’or de Sèla, localité relevant de la sous-préfecture de Maléya à 80Km au sud-ouest de Siguiri-centre, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

 

De l’avis des observateurs, les premières et dernières pluies de la saison hivernale sont généralement accompagnées de vents violents, d’éclaires et de grondements de tonnerres, qui sont des menaces pour les occupants de la terre.

 

A Sèla, celle qui s’achève à semer paniques et désolations à la faveur d’une pluie, dont l’empileur a contraint les mineurs à s’abriter dans les huttes et des bars café installés autour de la mine.

Add a comment