Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 476 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Au moins 200 membres du personnel d’appui au fonctionnement de l’administration de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont été remerciés.

A la surprise générale, une affiche portant la mention « note circulaire » a annulé vendredi 8 février 2019 une série de « décisions » portant emploi des membres de ce personnel de cette institution en charge d’organiser les élections en Guinée dont certaines datent de 2010.

Les victimes pointent du doigt l’acte qu’ils qualifient d’abus d’autorité de la part du président de la CENI nouvellement reconduit à son poste, qui est pourtant considéré par les professionnels du droit comme un brillant avocat.

Certains font déjà un lien entre cette nouvelle effarante qui choque les travailleurs de la CENI et la décision inique du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation ayant abouti jeudi 7 février 2019 au hold-up de la victoire du candidat de l’Ufdg Kalémodou Yansané à la mairie de Matoto.

Mais là, une question se pose : Etant donné que la CENI est une structure indépendante dans laquelle l’administration publique n’a qu’une seule représente, le ministre général Bouréma Condé qui a fait annuler l’élection du candidat de l’Ufdg Kalémodou Yansané à la mairie de Matoto pour organiser une reprise du scrutin ayant donné la victoire au candidat du Rpg Arc-en-ciel M.Mamadouba Tos Camara, a-t-il réellement influencé les choses ici à la CENI ?

Gordio Kahn