Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 647 invités et aucun membre en ligne

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de bouches, nul ne bronche. Malheureusement, l’air manque dans un des pneus. Le chauffeur se gosse et tente d’appuyer sur l’accélérateur, parce que le temps presse ; que vaut la vie d’un olibrius? Le pauvre mijote dans son jus, et se dit que cette fois, le sort sera commun au cas où la destination est ratée.

 

L’air qui circule va plutôt dans les poumons, faisant rêver la meute d’un lendemain meilleur, oubliant qu’il manque de la substance dans un des pneus.

 

Ni la chanson du perroquet, ni la mélodie des pies n’ont plus droit de cité. Le vrombissement du moteur enivre déjà les impatients passagers, livrés à leur propre sort. Les artères crevassées du chemin de leur destin ne leur réservent aucun espoir d’arriver à destination, ou du moins en bonne forme. Cette fois, les chevaux sont à l’abri de la folie animale qui conduit à la perdition.

Chaque secousse cependant, donne mauvaise humeur aux tas de zèbres blottis les uns contre les autres comme des blocs de bois arrachés à l’amour d’une forêt  sans défense ;  les yeux larvés, tournés vers un futur, pourtant  incertain. Le passé se conjugue avec le présent, alors que tout semble mirage et égarement.

 

Qu’ont-ils fait les chevaux pour ne plus trouver de la place dans le van ? Or, il peut y avoir de la place pour toutes les espèces. Mais, ce sont les zèbres qui ont la chance pour ce coup, même si eux aussi manquent de rayures, ils sont pourtant des zèbres ou de la catégorie de cette espèce.

 

Par moment, le plaisir du goût à la vie effleure le corps, grâce à l’air qui traverse de part en part le Van mal chaussé. Malgré les conditions difficiles du voyage, l’instinct y demeure, celui de se soulager pour oublier toutes les angoisses et le remords de se trouver au mauvais lieu et mauvais moment. Un plaisir qui pompe l’air dans le van.