Manifestation des étudiants à Labé : Un mort et plusieurs blessés
Imprimer
Affichages : 1689

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Une série de manifestions a été entamé par les étudiants du département de sociologie de l’université de Labé le jeudi 30 mai 2019 et celles-ci auraient pour motif la contestation d’une décision de la hiérarchie concernant leurs collègues.

Pour stopper toutes ces manifestations, les autorités régionale et universitaire ont fait intervenir   les forces de l’ordre.  Fort malheureusement cette intervention a conduit au meurtre d’un étudiant du nom d’Amadou Boukariou Sow et plusieurs cas de blessés graves sur le campus.

Tout d’abord, la Cellule Balai Citoyen tient à présenter ses sincères condoléances à la famille du défunt suite à cette injustice perpétrée et prie pour le repos éternel de l’âme de leurs fils.

Nous rappelons que la mission première des forces de l’ordre et de sécurité constitue la protection des citoyens et des leurs biens et non le contraire. Aucune forme de manifestation pacifique ne saurait être réprimée avec une telle sévérité surtout quand celle-ci vient d’un groupe d’étudiants pacifiques ne protestant que devant une décision administrative.

  L’utilisation abusive de la force par les unités de sécurité pendant les manifestions constitue un souci majeur en Guinée. Mais il faut dire que ces comportements néfaste et contre productive sont encouragés par le fait que généralement ces violations répétées de principes et règlement liées au maniement des armes pendant les manifestions ne donne pas suite à la condamnation des auteurs de bavures.

Il faut également souligner que cet événement malheureux vient nous édifier d’avantage sur le manque de discipline qui caractérise ces forces et la nécessité impérieuse de procéder à des réformes en leur sein pour qu’elles soient républicaines, au services du peuple et non un instrument de répression des pouvoirs publics.

La Cellule balai citoyen condamne avec la dernière énergie cette barbarie perpétrée sur le campus de l’université, elle dénonce l’utilisation abusive des méthodes et exige que la lumière soit faite le plutôt que possible sur le meurtre de l’étudiant Amadou Boukariou Sow. Nous mettons en garde les autorités contre toute intention d’étouffement de la procédure et invitons le procureur de la république près du tribunal de premier instance de Labé à s’auto saisir du dossier afin que les auteurs de ces forfaitaires répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes et la loi dans toute sa sévérité. Nombreuses sont les crimes qui ont été commis dans ce régime sans que justice ne soit rendue.

En fin, nous appelons les différentes parties à se ressaisir et privilégier le dialogue pour la résolution pacifique des différends. Le Balai Citoyen réitère son engagement à multiplier les actions afin de lutter contre la banalisation de la vie humaine, l’injustice et l’impunité sur toutes ses formes.

                                                                Le Balai Citoyen Conakry, le 01 juin 2019