Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 426 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Cette date est la fête nationale de la République française. Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880, pour commémorer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue3,4, ainsi que la Fête de la Fédération symbole de l'union de la Nation. A cette occasion, La France à travers son Ambassadeur en République de M. Jean-Marc GROSGURIN a invité à son domicile sis à la minière dans la commune de Ratoma, les ministres d’Etats et membres du gouvernement, les députés, le gouverneur de Conakry, les Ambassadeurs, les corps diplomatique et consulaires, les organisations internationales, les conseillers consulaires, les acteurs politiques, les forces vive de la Guinée, les représentant de la société civile, les médias, les chefs de missions diplomatiques, les organisations internationales. Pour commémorer cette date historique.

Après les l’hymnes nationaux de deux pays (France et la Guinée) le diplomate français M. Jean-Marc GROSGURIN a l’entame de son discours souhaiter à tous les convives le bien venu à la Résidence de France à cette cérémonie qui sera suivie à une réception

« En ce jour nous célébrons la fête Nation de la France, les valeurs qui la transformes ‘’La liberté, l’égalité, la Fraternité placée au cœur de note pacte républicaine, de notre vouloir vivre ensemble.’’ Des valeurs définissent notre nation dans le temps long de l’histoire selon les propos du président Macron.

Le système international demeure poursuit-il, plus que jamais menacé et incertain, le constat que dresse à cet égard le ministre français des affaires étrangères Jean Ives Le Drian, est sans appelle « L’ordre multilatéral affirme-t-il lors d’une interview du 13 juin dernier est aujourd’hui renié, contesté, attaqué, les outils de régulation internationale sont bafoués et affaiblis laissant émerger si nous ne prenons garde, un monde sans foi ni loi. Et ce, alors que nous sommes confrontés à de multiples défis globaux et des risques majeurs pour l’équilibre de notre planète. Les dérèglements climatiques, la  protection de l’environnement, l’accès à l’eau et aux ressources naturelles, la lutte contre le sous-développement, la

lutte contre le terrorisme, la lutte contre tous les trafics notamment ceux des êtres humains, de drogue et des armes », Pour sa part, la France demeure et demeurera un acteur de la mondialisation attaché à la coopération entre les peuples et entre les Etats, attaché à la promotion du multilatéralisme pour mieux ordonner le monde et tenter de répondre à tous ces défis.

« Notre pays accueillera en Novembre prochain la deuxième édition du forum du Paris pour la Paix qui rassemble de nombreux chef d’Etat et de gouvernement, chef d’entreprise, élus locaux, présidents d’associations, intellectuels, chercheurs, représentant de médias. L’an dernier plus de 6 mille participants venus de cinq continent ont ainsi pris part sur des solutions que nous pourrons apporter ensemble pour participer au défi que le monde doit relever. » A t – il souligné   

Coopération bilatérale

« Sur le plan bilatéral et plus que jamais, La France s’est engagé au côté de la Guinée dans le cadre d’un partenariat renforcé et diversifié, partenaire historique de la Guinée. Les engagements de la France dans le cadre de PNDES, le plan national développement économique et social, les feuilles de route du développement du pays totalise en   1/2milliard d’Euro pour la France sur la période 2016-2020, 477millions d’euros sont mises en œuvre à travers l’agence Française de développement » A indiqué l’Ambassadeur tout en saluant de passage la direction de l’agence française de développement notamment Sofia Ottokoré qui était présent avec la directrice adjointe.

Partenariat : France - Guinée 

« Le partenariat entre la France et la Guinée se renforce, se diversifie ……Dans tous les domaines politiques, diplomatique, économique, sécurité, militaires, commerciale, universitaire, éducatif, culturelle, sportif et associatif car, oui !  La vivacité d’une relation bilatérale se mesure à la densité des échanges entre les acteurs de deux pays, acteurs politiques bien-sûr mais aussi et surtout acteurs économiques et de la société civile, et en matière économique, la France est présente dans plusieurs secteurs clés : Téléphonie Mobile Banque, Transport aérien, distribution du carburant, pharmacie, énergie, agros industrie, hôtellerie, infrastructure portuaire et aéroportuaire, pont et route, contrôle qualité etc.  Certes Notre pays est encore sollicité pour être d’avantage présent.» A-t-il confié

Les Atouts de la Guinée  

La Guinée a tous les atouts dit-il, pour avancer et poursuivre ses réformes structurelles vers l’émergence et dans cette perspective, la France est un partenaire stratégique dans la cadre comme je l’ai dit, de partenariat renforcé et diversifié, notre pays a montré toutes ses solidarités avec les autorités et le peuple guinéens pendant le terrible épreuves la célèbre épidémie à virus Ebola. Et aujourd’hui la France demeure aux côté de la Guinée pour consolider la démocratie, l’état de droit pour favoriser la stabilité et le développement socioéconomique. La France encouragera toujours le voie de dialogue entre tous les acteurs pour favoriser les règlements consensuels dans la perspective des nouvelles échéances électorales en fin 2019 et 2020.

« La France et les nombreux partenaires internationaux de la Guinée appelle de leur vœux un débat politique ouvert, inclusif, pacifique ainsi qu’un processus électoral libre, démocratique, transparente, garantissant la crédibilité du scrutin, et en tout état de cause, quel que soit le choix du peuple guinéen, lors de la prochaine consultation, il sera essentiel pour le pays de poursuivre les réformes engagées, d’intensifier les efforts déployés au bénéfice des populations notamment aux jeunesses guinéenne, il sera également essentiel de mettre en œuvre pour préserver la stabilité  permettre ainsi à la Guinée qui est placée depuis quelques années sur les radars des investisseurs continentaux et internationaux de rester ouverte aux bailleurs, aux hommes d’affaires désireux de promouvoir les projets économiques et contribuer au processus de développement du pays. »  A conseillé Jean-Marc GROSGURIN

Algassimou  Diallo