Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 427 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dimanche 17 novembre dernier la France à travers son Premier ministre Edouard Philippe, a restitué officiellement aux sénégalais le sabre d’El hadja Oumar Saïd Tall, une épée qui date du 19 siècle, célèbre surtout pour avoir combattu les colons Français à partir de 1850. Le Khalifa de Dinguiraye, El hadj Alpha Amadou Bâ, le nouveau Khalif réclame la paternité du patrimoine parce que selon, c’est à Dinguiraye qu’il a fait sa première famille bien qu’il est né au Sénégal.

Invité par spécial de la radio lynx Fm, ce jeudi, 21 novembre 2019. Le nouveau khalif de Dinguiraye, a tout d’abord fait l’éloge de ce Grant homme avant de désapprouver l’alibi selon laquelle, cet érudit a combattu les français avec son sabre.

« C’était un grand empire, c’est l’un des plus grand de l’Afrique de l’Ouest, il l’avait fondé sur la base de la foi en Dieu, faisant fi de toutes les différences ethniques, il avait rassemblé les peulhs, les toucouleurs, les malinkés, les soussous tous ceux qui ont adhéré à la foi. Il les avait rassemblés tous en une seule grande famille. Il avait toujours dit que : sa famille ce n’est pas le sang, mais la foi en Dieu, tous sont parents », a entamé El hadj Alpha Amadou Bâ, le nouveau khalif de Dinguiraye.

Quand le colonel Archinard avait attaqué Amadou Atigou, il avait effectivement mis main basse sur le sabre d’Amadou, nous disons le sabre d’Amadou en fait, Amadou l’avait indirectement héritier de son père (El hadj Oumar Tall ndlr) après les évènements du Bandiagara, ce sabre nous inspire beaucoup de compassion, beaucoup d’abnégation, et ce sabre revivifie une fois de plus la foi que nous avons en espèce humain.

« On dit : Sabre d’Elhadj Oumar rendu par les Français, El hadj n’a jamais eu de contact frontal avec les Français, on parle souvent de Bakel, mais Bakel était un de ses lieutenants qui s’était heurté au Français. Qu’est-ce que ce sabre signifie : c’est un sabre d’union, c’est un sabre de travail, c’est un sabre dans le sens de la foi, ce sabre

invite tous les Guinéens puisqu’El hadj Oumar (r. a) né au Sénégal à Halward a fondé sa grande famille à Dinguiraye en Guinée.

C’est en Guinée qu’il a vécu pour la première fois en famille, et il a fait beaucoup d’enfants. Son histoire finie au Mali, mais elle passe nécessairement par le Nigéria là où il a épousé Fatoumata Haoussa qui était une princesse, d’une très grande famille. Donc toute l’Afrique de l’Ouest a été sillonné par El hadj Oumar qui a fait l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Yémen, la Syrie même et il a été en Palestine, il faut dire qu’il a beaucoup voyagés et partout au tour de lui le peuple se sont rassemblés toujours dans le souci de faire de l’homme le meilleur. Ce n’est pas un sabre qui coupe les liens familiaux, au contraire il les unis. Le Fouta Djallon en sait quelque chose.

Avant qu’El hadj Oumar ne s’installe à Dinguiraye, le Fouta subissait la Radjia de l’empire de Tamba, c’est Cheik Oumar avec ses Talibés peulh, Malinké et les autres ethnies ensemble qui ont mis fin à cette Radjia, et sa renforcer l’unité de Dinguiraye. Si vous allez à Dinguiraye aujourd’hui tout le monde parle, toucouleur, peulh et malinké, c’est un langage naturel, ça dure depuis plus de 100 ans », a souligné le khalif.

En ce qui me concerne personnellement poursuit-il, je demanderai à l’ensemble du peuple de Guinée de se référer à ce sabre pour s’unir, pour s’entendre, d’oublier les races et de savoir que nous sommes un seul et unique peuple, nous avons un avenir commun et nous devons travailler pour le meilleurs de cet avenir, une bonne harmonie pour nous tous, pour que nous léguions à nos enfants le lendemain meilleur.

Paradoxe ! L’attente de la population Guinéenne :

 « J’affirme que c’est en Guinée qu’il a fondé sa famille donc ce Sabre appartient à la Guinée. Le Djihad auquel il s’était livré a pris fin à Bandiagara au Mali, les maliens considèrent que c’est le leur, les Sénégalais où il est né pensent que c’est un sabre sénégalais, surtout que l’actuel Khalife général de la famille Omarienne Thierno Bachir, Omar Montaga, cheick Oumar sont à Louga au Sénégal. Et je vous assure, nos parents du Nigéria eux-aussi réclament le sabre parce que c’est là-bas qu’il a connu vraiment le début de la grande famille, vous voyez c’est un sabre qui appartient à toute l’Afrique de l’Ouest. Le moment venu, nous demanderons à ce que le sabre fasse un tour en Guinée » a t- il souhaité.

Algassimou Diallo