Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 332 invités et un membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le cabinet stat view international a procédé ce mardi, 26 novembre 2019, à la restitution des résultats d’une mesure d’audience des médias audiovisuels en République de Guinée. Initiée par la Haute Autorité de la Communication (HAC), cette étude concerne surtout l’aspect technique et les documents administratifs pour avoir la situation du fonctionnement des médias audiovisuels.

Ce rapport sonne aussi comme étant la confirmation de la suprématie du groupe HADAFO Médias, à travers ses deux médias phares : Espace Fm et Espace TV. En matière d’audience, Espace TV arrive en tête dans la catégorie télévision avec 43% des téléspectateurs alors que la télévision nationale tourne autour de 32%.

Pour les radios, les émissions les plus écoutées sont « Les grandes gueules d’espace Fm, Bountoungny de Continental Fm. Les principaux sujets d’intérêt dans ces radios sont le plus souvent la politique 27%, les faits de société 24%, les nouvelles du monde 12% et l’éducation 10% », selon le rapport.
Le représentant d’OSIWA en Guinée, Ibrahima Ahmadou Niang, a accentué son intervention sur les recommandations du cabinet. Parmi ces recommandations, il y a l’application de la loi en matière de régulation améliorée, la régulation de ce secteur par un monitoring, la conformité des cahiers de charges aux contenus des

programmes, l’identification de tous les journalistes de radio et de télévision pour la délivrance la carte de presse par la HAC, instituer des rencontres entre le régulateur et les médias, la part entre radio-relai et radio mère, l’établissement de contrats de travail entre les journalistes et les promoteurs de médias.

Le rapport a aussi dégagé des constats : les médias audiovisuels sont en général dirigés par les hommes (environ 88%). Parmi les médias audiovisuels privés, 55% ont déclaré qu’au moins un de leurs journalistes a été victime d’agression notamment physique dans l’exercice de son métier », peut-on lire entre autres.

Souleyemane Camara, représentant du ministre de la Communication, Amara Somparé, a remercié tous les acteurs qui ont mené à bien ce projet d’étude sur les médias audiovisuels, initié par la HAC en partenariat avec OSIWA. « Le moment est plus qu’important pour tous de s’impliquer pour mieux réguler et mieux professionnaliser nos médias afin de lutter, dès maintenant contre la désinformation, pratique extrêmement toxique pour la paix et la quiétude sociale », a-t- il mentionné.

Le représentant du ministre a surtout promis de « rendre fidèlement compte des recommandations issues de ce travail à l’ensemble de notre cabinet ».

Alpha Amadou Diallo