Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 546 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Par medias interposés les deux acteurs du système éducatif guinéen s’attaquent sans porter de gang. Aboubacar Soumah, secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) n’est pas allé du dos de la cuillère pour répondre au Dr Bano Barry, président de la commission d’assainissement du fichier du personnel enseignant, qui l’accuse d’avoir un agenda caché, après que le SLECG ait menacé d’aller une nouvelle fois en grève.

Selon M. Soumah qui s’est confié à nos confrères du site mosaiqueguinee.com, la sortie du conseiller en charge de l’éducation du Président de la République n’est qu’un amusement de la galerie. Pour lui, Dr Bano manque de sincérité dans ses propos.

« Si Pr Bano connaît un agenda que je cache, il n’a qu’à le dévoiler. Moi tout ce que je demande, c’est l’amélioration des conditions salariales des enseignants, c’est tout mon souci, je n’ai pas d’autre agenda caché sinon que cela », souligne le syndicaliste qui ne manque d’insister qu’il reste droit dans ses bottes. « Je mène un combat syndical et je suis dans une logique. Nous avons signé un protocole d’accord qui est en exécution. Mais nous avons constaté que les opérations d’assainissement qui ont été programmé par le gouvernement n’ont pas été bien fait », martèle Aboubacar Soumah.

Invité de l’émission ‘’Les grandes Gueules’’ de la radio Espace Fm le mardi 26 novembre dernier, Dr Bano Barry accuse Aboubacar Soumah d’entretenir un agenda, qui selon lui a motivé le retrait du SLECG de la commission mixte d’assainissement du fichier du personnel de l’éducation.

« On peut toujours émettre des hypothèses. La première, il (Aboubacar Soumah, ndlr) connait que les résultats que nous avons sortis indiquent la hiérarchie de toutes les personnes qui sont à l’intérieur de ceux qu’on n’a pas retrouvé et ça permet de calculer la masse salariale qui va être récupérée. Peut-être cette masse salariale qui pourra être récupérer ne peut pas conduire à 8000000 première possibilité. La deuxième il a un agenda que je ne maîtrise pas, un agenda qui lui est propre », a déclaré Dr Bano Barry.

Il faut noter que moult observateurs craignent déjà que ce bras de fer qui s’est installé entre les deux parties n’ouvrent la boîte de pandore.

Sadjo Diallo