Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 500 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’ambassade d’Algérie en Guinée a célébré le mercredi 27 novembre dernier, le 65ème anniversaire de la fête nationale algérienne, à l’hôtel Palm Camayenne. Dans son discours de circonstance, Abdelfetah Daghmoum, ambassadeur d’Algérie en Guinée, rappelant la révolution algérienne n’a pas manqué par ailleurs de magnifier la coopération algéro-guinéenne. 

Déclenché le 1er novembre 1954, la révolution algérienne porteuse, de symboles et de valeurs de liberté, de fraternité et de solidarité entre les peuples conduira huit ans après, l’Algérie à l’indépendance.

Selon Abdelfetah Daghmoum cette année, la célébration de cette fête coïncide à un événement politique majeure où les citoyens algériens, sont invités, le 12 décembre prochain, à aller aux urnes pour élire leur président de la République. Ce scrutin intervient aussi, à la suite d’un élan populaire pacifique réclamant une plus grande démocratisation de la vie politique, souligne-t-il.

« La nouveauté de cette importante échéance électorale réside dans son organisation, pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie, par une Autorité nationale indépendante des Elections, qui est chargée de tout le processus électoral, à savoir, la préparation, le déroulement, le dépouillement et la proclamation des résultats», a fait savoir le diplomate algérien.

Par ailleurs, parlant de la coopération algéro-guinéenne, Abdelfetah Daghmoum qui vient d’entamer sa mission en Guinée, se réjouit des liens qui existent entre les deux pays. « Je suis convaincu que l’Algérie et la Guinée, dont la complémentarité économique n’est plus à démontrer, sont en mesure de promouvoir des partenariats gagnant-gagnant, pour peu que les acteurs concernés fassent preuve de plus d’agressivité et d’ambitions dans la concrétisation des importants résultats ayant sanctionnés les travaux de la 3ème session de la commission mixte, tenue à Alger en décembre 20179», a-t-il déclaré, tout en réaffirmant sa détermination à œuvrer pour la consolidation des relations bilatérales avec la Guinée.

Présent à cette cérémonie, Albert Damantang Camara, ministre de la Sécurité a, au nom du gouvernement loué la bravoure du peuple algérien dans la lutte pour son indépendance. « La révolution algérienne enclenchée en 1954  à laquelle la Guinée indépendante a apporté sa modeste contribution constitue tout un symbole à une époque cruciale de balbutiement de la lutte des peuples africains pour la libération du joug colonial. Nos deux pays ont cheminé ensemble dans la convivialité et la fraternité pour consolider l’indépendance chèrement acquis, assoir les bases de l’unité africaine et défendre les causes justes dans le monde », a-t-il lancé avant de réitérer l’engagement du gouvernement guinéen à user tous ses moyens pour le renforcement des traditionnels liens d’amitié et de coopération avec l’Algérie.

Sadjo et Alpha Amadou Diallo