Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 331 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dans le cadre de la 4ème édition de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la paix (SENACIP), le collège Coléah a reçu ce mardi, une délégation composée des cadres du ministère de l’Education nationale et de journalistes pour débattre de la liberté d’expression en Guinée, mais aussi du droit et devoir des élèves.

Selon Ibrahima II Diallo, Directeur Communal de l’Education de Matam, « la Semaine Nationale de la citoyenneté et de la paix édifie davantage les élèves et les citoyens. Un élève comme tout citoyen ne doit pas insulter dans les établissements scolaires. Un élève doit respecter son maitre, un citoyen ne doit pas jeter les ordures dans la rue, il ne doit y avoir de violence à l’école, les enfants doivent savoir qu’ils viennent à l’école pour apprendre ; il n’y a pas de différence ethnique », a-t- il expliqué, tout en rassurant qu’au terme de cette journée « les enfants comprendront

beaucoup de choses par rapport à cette journée du citoyen. Ils sauront ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire », indique Ibrahima II Diallo.

Par ailleurs, le DCE de Matam demande aux enseignants de continuer à sensibiliser les enfants dans les salles de classe. « Il faut revoir qu’est-ce qu’il faut faire pour relever le niveau de l’enseignement, surtout au niveau des candidats, les résultats de fin d’année sont catastrophiques. Faire de sorte qu’il n’ait plus de passage automatique, que les méritants seuls passent en classe supérieur, et c’est pourquoi d’ailleurs le département de l’éducation cette année  a posé des conditions pour que les enfants se présentent comme candidat aux différentes compositions », a-t-il martelé.

Pour rehausser le niveau des élèves, M. Diallo souligne que des formations ont été organisées à l’endroit des enseignants. « Nous avons déjà formé les enseignants au primaire et au public et aux privées. Cette année à Matam par exemple nous avons organisé des compositions du premier trimestre Communales, de sujets communs dans toutes les écoles publiques et privées, la correction va se faire dans les écoles et les résultats seront proclamés le 24 décembre 2019 », a t- il conclut.  

Alpha Amadou Diallo