Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 390 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

  Lors de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de ce samedi, 15 février 2020, le secrétaire exécutif du parti de Sidya Touré, a fait des révélations. L’honorable Saikou Yaya Barry parle d’existence de camps de tortures en Guinée et interpelle la communauté internationale. 

Saikou Yaya a tout d’abord rappelé qu’il y a des arrêtassions arbitraires dans les quartiers par des personnes encagoulées, qui viennent tard la nuit arrêter les militants de l’UFR et du FNDC.

« Je demande à tous les militants de l’UFR et tous les citoyens qui sont contre ces faits, d’acheter des sifflets dès maintenant. Dès que ces personnes rentrent dans votre quartier, il faut alerter… Nos militaires, nos gendarmes que nous connaissons ici connaissent la loi, ils viennent la journée, ils emmènent les convocations, on arrête les gens dans les normes.  Mais ceux qui viennent encagoulés, tard la nuit, pour vous arrêter, ce sont des délinquants, des bandits au service des hommes», a t- il intimé.

Selon Saikou Yaya Barry, les pratiques de tortures qui avaient caractérisé le le camp Boiro sous le régime de Sékou Touré, ont cours en ce moment au camps Soronkonin à Kankan au camp Makambo à Kaloum dans Conakry. « Ces deux camps se sont illustrés ces derniers temps comme étant des camp de torture. Vous vous souvenez, on a pris des militaires ici on les a transportés à Soronkonin, il a fallu que le Kountigui élève le ton pour qu’on les ramène à la sûreté. Vous avez vu le jeune de Kaloum qu’on a torturé au camp Makambo par le billet d’un fils de Kaloum, je ne vais pas citer le nom parce que je ne veux pas salir l’UFR. Moi», a révélé le secrétaire exécutif du parti.

Plus loin, il appelle la communauté internationale, tous ceux qui aident le pays et Amnesty International à « fouiller dans ces deux camps aujourd’hui parce qu’Alpha Condé a transformé ces camps en des camps de tortures… Dieu Seul sait si certains ne sont pas mêmes morts dans ces camps».

Aïssatou Diallo