Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 218 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Bigori sous-préfecture de Mankounta (Boffa) abritera la 3ème édition du festival tournant ‘’danse D’mba et arts de Baga’’ les 8 et 9 février 2020, a fait savoir les organisateurs au cour d’une conférence de presse à la maison de la presse ce lundi, 03 février 2020.  

Objectif visé : réunir les différents village Baga, Boffa, Dubreka, Kaloum et tout le littoral autour du masque D’mba et Arts Baga pour mieux partager avec la population guinéenne et internationale les valeurs sacrées du Symbole national.

M. Edouard Binêh Bangoura est conseiller culture de la structure organisatrice a d’abord rappelé l’importance du maque mba dans le pays Baga avant de donner d’autre détail lié à ce symbole : « Ce masque rappelle les caractéristiques d’une femme nourricière. Très impressionnante par sa taille, son poids son poids et son style, cet

imposant Buste d’où émerge la tête, figure un esprit assurant croissance, fertilité et fécondité », a rappelé le conseiller de ladite structure Edouard Binêh Bangoura.

Il apparaît aux moments cruciaux du cycle agraire dit-il, protège les femmes enceintes, lutte contre la stérilité, assistes aux mariages, guide les défunts vers le monde des ancêtres. Sous le buste, le porteur, enveloppé de raphia et de tissu noir, regarde à travers les fibres qui lui masquent le visage. Considérée par les Baga comme un très beau spectacle, la danse est cadencée au rythme de gros tambours (Séngbé) frappés par une quarantaine d’hommes. 

« Symbolisant la joie à travers la fécondité qui conduit à la naissance, il nous parait hautement important de montrer à travers ce festival culturel tout l’intérêt de la connaissance de ce symbole national, auquel la communauté Baga demande la reconnaissance comme marque culturelle », a-t- il lancé.

Aïssatou Diallo