Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 412 invités et un membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dans un entretien accordé à nos confrères de la Radio Espace Fm, l’ancien chargé de communication de la FEGUI-FOOT, Amadou Djouldé Diallo, accuse Antonio actuel président de la Fédération guinéen de football d’être responsable de la débâcle de syli en Egypte, Selon le vice-président de l’Association internationale de la presse sportive (AIPS), c’est par la corruption et la traitrise qu’Antonio est devenu président. C’est pourquoi, il demande l’éviction d’Antonio. Souaré à la tête de la plus haute instance du football guinéen. Interview.

Votre réaction par rapport à l’échec de Syli ?        

Nous on savait que cette équipe n’était opérationnelle parce rien n’a été fait pour faire une sélection conséquente, aujourd’hui je refuse qu’on impute la responsabilité à Paul Put seul, c’est un entraineur l’autorité c’est une fédération, lui-même il l’a dit qu’il a des joueurs qui ne jouaient même pas dans leur championnat qui se sont retrouvés en sélection. Biseness

Dites-nos en tant qu’ancien membre de la fédération ce qui se passe dans la fédération ?

Il n’y a pas de fédération, il y a Guinée-Games Biseness. Guinée-games biseness, il y a Antonio Souaré et Amadou Diaby, c’est tout ! Aller dans la fédération voyez, ce sont les conseillers d’Antonio Souaré à guinée-games qui occupent encore les bureaux à la fédération à la place des membres de la fédération élue, je dis bien les membres du bureau exécutif élu.

Je vous dis qu’il n’y a pas de fédération, voyez d’abord comment Antonio Souraré est arrivée à la fédération, c’est par la corruption et par la traitrise, ce n’est rien d’autre. On a amené des gens, on les a donnés de l’argent pour monter une fronde et signer une pétition pour faire partir la fédération qui était-là, afin que lui, il vienne.  Il est venu s’embusqué à la League de football professionnel pour dire : non ! Si on ne met pas la League de football professionnel, les Clubs Guinéens ne vont pas jouer, les gens se sont fier à ça. Remontez la filière, moi je souhaite qu’il y ait un débat général, je vous dis encore une fois il n’y a pas de fédération, il y a Antonio Souaré et Amadou Diaby et les autres constituent la cinquième la roue…

On est surpris que cela vienne de vous, vous aviez été la chargée de la communication de la fédération, c’est Antonio qui vous a nommé à ce poste, si comme vous le dites, il a été mal élu à la tête de la fédération, vous n’avez décliné l’offre pour être chargé de communication, et à l’époque vous étiez ceux-là qui s’étaient opposés à super V lorsque celui-ci a fait des révélations par rapport au condition d’éligibilité d’Antonio Souaré  et vous vous contredisez vous-même, en tout cas sa prête à confusion ?

Je ne me contredis pas, la preuve, quand il m’a nommé, j’étais à Paris en Juin chez mes enfants. J’ai appelé et lui et Kader Sangaré pour dire que je ne prenais pas le poste, on m’a mis dans un cercle amical et Fraternel pour prendre le poste. J’ai démissionné deux fois, la première fois, j’ai démissionné, on a essayé de régler le truc à l’amiable, Blasco Barry est témoigne. La deuxième fois, j’ai écrit ma lettre j’ai démissionné.

Mais Antonio Souaré est une personnalité difficile à cerné je vous dis encore une fois c’est parce que je sais qu’avec l’homme, on ne peut faire avancer le football Guinéen. Donc je ne me répéterais pas deux fois. J’ai démissionner deux fois de suite. Et si j’ai accepté de prendre le poste au départ c’est Kader Sangaré qui a mis la pression sur moi.

Comment peut-on estimer que tous qui est mauvais reviens à Antonio Souaré ?

C’est parce que c’est lui, les autres n’ont pas de pouvoir de décision. Venez à la fédération, quand Antonio n’est pas là, la fédération est vide. Il vient avec la fédération, il part avec la fédération et tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont mis en quarantaine. Voyez un le cas de la League de football professionnel, pourquoi KPC a démissionné ? Et quand il n’est pas d’accord avec un président de Club ce club paye la tribu, voyez un peu aujourd’hui la situation de l’AS Kaloum avec Bouba Sampil. Il faut être dans le rang, si vous n’êtes pas dans le rang, vous partez, c’est ça le problème.

Donc lui, il est responsable, regardez même au ministère de sport, il y a le ministre qu’Alpha Condé a nommé qui Bantam Sow et le ministre qu’Antonio Souaré a nommé qui est Isto Kéïra, donc il a mis ses hommes aux niveaux de toutes les structures de football guinéen de tel sorte que c’est lui seul qui en est le décideur, voilà les problèmes.

Est-ce qu’Antonio est un problème pour le football Guinéen ?

Oui ! c’est un problème pour le football Guinée, il doit démissionner, ou les membres statutaires doivent se retrouver, faire une assemblée générale extraordinaire et le faire partir.

Est que vous regrettez Super V ?

Non ! Je ne regrette pas Super V. Moi je suis pour le principe pour le football revienne aux techniciens, Vous savez, tous les problèmes que nous avons eus, c’est depuis le temps de Lansana Conté, Doncteur Baba Sakho est là, c’est un technicien de football, il faut que la fédération soit dirigée par des techniciens et que les Nantis comme dans les autres pays se retrouvent au niveau des clubs, c’est comme ça que ça se passe partout en Afrique.

Vous semblez ignorer tous les efforts qu’Antonio Souaré a fourni en terme de finance pour que le football guinéen connaisse une certaine émergence, il y a tout de même un changement positif qui est à noter depuis son arrivée à la tête de la FEGUI-FOOT ?

Ça me fait rire quand on dit que l’indice de football guinéen a augmenté, il faut dire plutôt l’indice de football Ouest africain est montée. Sortez-moi un club en Afrique qui aligne 8 à 9 Joueurs étranger dans une compétition si ce n’est ne pas le HOROYA, il prend 8 étranger dans son club alors que les nationaux sont-là. Ditez-moi l’indice dont on parle, quelle est la réalité ? Le HOROYA est un club ouest africain ce n’est pas club guinéen tout court.

Beaucoup des gens sont en train de dire qu’Antonio Souaré a de la volonté et qu’il veut investir pour le football. Quand on voit dans le fait Est-ce que depuis qu’il est arrivée, vous avez connaissance d’un programme, d’un plan, qui est fait ? Ou c’est un Antonio président seulement de la FEDE qui vient, qui part sans un plan concret ?

Ecoutez ! Je veux avoir un débat… Je le répété Antonio est un menteur, c’est un populiste, il ne peut amener le football Guinéen nulle part. quel que soit … mettons un nouveau président de la fédération qui soit un technicien et au niveau de ministère de la jeunesse et de sport et de patrimoine historique qu’on interdise tous les gens qu’Antonio a infiltré là-bas pour permette qu’il y ait une bonne relation entre la fédération et ministère qui ne soit pas dans le cadre d’une corruption.

Aujourd’hui qu’elles doivent être les conséquences de l’élimination de la Guinée à la CAN.

Nous devons repartir sur des nouvelles bases, regardez Docteur Baba Sacko, la loi prévoit quand on a été président de la fédération pendant dix ans qu’on devienne président d’honneur. Dr Baba Sacko a été président de fédération guinéen de football pendant 15 ans, Antonio ne l’a pas fait président d’honneur, tous ceux qui peuvent contester quelque chose ne sont pas écoutés

Mais le football guinéen peut rebondir, il s’agit d’une organisation, on n’est pas mauvais par rapport à la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, c’est une question d’organisation.

Transcrit par Alpha Amadou Diallo