Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 403 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Manchester City a été exclu de la Ligue des champions pour les deux prochaines saisons pour avoir enfreint les règles du fair-play financier.

Manchester a été reconnu coupable d’avoir faussement gonflé ses revenus de parrainage.

La décision est susceptible d’appel, Manchester a également été condamné à une amende de 30 millions d’euros.

Une déclaration de l’UEFA se lisait comme suit: « L’UEFA prend note de la décision de la Chambre d’arbitrage indépendante de l’organe de contrôle financier des clubs (CFCB), publiée aujourd’hui, qui comprenait le résumé suivant de son contenu et de son effet, qui sera annoncé conformément aux règles de procédure régissant le CFCB:

À la suite d’une audience tenue le 22 janvier 2020, la chambre arbitrale de l’organe de contrôle financier des clubs de l’UEFA (CFCB), présidée par José da Cunha Rodrigues, a informé aujourd’hui le Manchester City Football Club de la décision finale sur l’affaire qui a été renvoyée par la CFCB Enquêteur en chef.

La chambre d’arbitrage, après avoir examiné tous les éléments de preuve, a constaté que le Manchester City Football Club avait commis de graves infractions au règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier en surestimant ses revenus de parrainage dans ses comptes et dans les informations sur l’équilibre financier soumises à l’UEFA 2012 et 2016.

La chambre arbitrale a également conclu qu’en violation du règlement, le Club n’avait pas coopéré à l’enquête sur cette affaire par le CFCB.

La chambre d’arbitrage a imposé des sanctions disciplinaires au Manchester City Football Club en lui interdisant de participer aux compétitions interclubs

de l’UEFA au cours des deux prochaines saisons (à savoir les saisons 2020/21 et 2021/22) et de payer une amende de 30 €. million.

La décision de la chambre d’arbitrage est susceptible d’appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Si le Manchester City Football Club exerce ce droit, la décision motivée de la chambre d’arbitrage ne sera pas publiée avant la publication de la sentence finale par le TAS.

Comme l’a noté la chambre d’arbitrage, le club a le droit de faire appel de cette décision devant le tribunal arbitral du sport. Par conséquent, l’UEFA ne commentera pas davantage cette décision à ce stade.  »

Une déclaration de Manchester City disait: «Manchester City est déçu mais pas surpris par l’annonce faite aujourd’hui par la Chambre d’arbitrage de l’UEFA. Le Club a toujours anticipé la nécessité ultime de rechercher un organisme et un processus indépendants pour examiner de manière impartiale l’ensemble complet de preuves irréfutables à l’appui de sa position.

En décembre 2018, l’enquêteur en chef de l’UEFA a rendu public un aperçu du résultat et de la sanction qu’il avait l’intention de prononcer à Manchester City, avant même l’ouverture d’une enquête. Le processus de l’UEFA imparfait et régulièrement divulgué qu’il a supervisé a signifié qu’il n’y avait aucun doute quant au résultat qu’il allait livrer. Le Club s’est officiellement plaint auprès de l’organe disciplinaire de l’UEFA, plainte qui a été validée par une décision du TAS.

En termes simples, il s’agit d’une affaire engagée par l’UEFA, poursuivie par l’UEFA et jugée par l’UEFA. Cette procédure préjudiciable étant désormais terminée, le Club poursuivra un jugement impartial dans les plus brefs délais et, par conséquent, dans un premier temps, engagera une procédure auprès du Tribunal arbitral du sport dans les meilleurs délais. »

Papa Mkomori (www.reponserapide.com)