Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La 2e édition du congrès de la technologie et de l’innovation, CyFy Africa, s’est tenue sous le haut patronage de sa majesté le roi Mohamed VI du 7 au 9 juin à Tanger. Lors de cette rencontre qui a connu plus de 200 participants, venus des quatre coins du monde, plusieurs questions liées à l'exploration des innovations locales et des systèmes de gouvernance de données émergents, ont été débattu.

C’est le ministre marocain de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, en compagnie Samir Saran, président du ‘’Observer Research Foundation’’, qui a lancé les travaux.

Dans son discours de circonstance, Moulay Hafid Elalamy a interpellé le monde, particulièrement le continent africain sur l’évolution des nouvelles technologies. Selon lui, le monde digital est en train de prendre ses marques et de transformer en profondeur les modes de consommation, de production et de commercialisation. « En tant que gouvernement et ministère en charge de l’économie numérique, nous sommes concernés par tous ces sujets et nous essayons d’y contribuer », a-t-il indiqué, tout en ajoutant que ‘’CyFy Africa 2019’’ se veut une plateforme de débat et d’échange d’idées de façon à sortir avec des recommandations dans des secteurs diversifiés qui peut toucher le digital. « C’est un domaine de nature à transformer les modes de production, de commercialisation, de création et de réflexion. Donc, il est impératif de comprendre les mécanismes de ces évolutions pour être des acteurs, et non pas de simples spectateurs de ce développement digital », lance Hafid Elalamy.

Organisé par le Centre d'études et de recherches (ORF Inde) et le centre africain de recherches (ORFA), en partenariat avec le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie numérique, l'université internationale de Rabat et la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, plusieurs partenaires dont la délégation de lutte contre le terrorisme au Conseil de sécurité des Nations unies et le groupe qualifié de la coopération numérique du secrétariat général de l’Onu, ont pris part à cette rencontre.

Pour Samir Saran, président du ‘’Observer Research Foundation’’, la tenue de cette conférence dans le royaume chérifien n’est pas fortuit. Ceci est un gain pour le continent Africain, particulièrement pour le Maroc. « Le choix du Maroc s’est imposé de par sa position en tant que point de rencontre des continents, des cultures, des traditions et des civilisations. A mesure que le continent gagne en importance, le leadership devient inévitable. Cyfy Africa vise à construire des communautés, créer des partenariats et des engagements économiques, et attirer des investisseurs au Maroc », a déclaré Samir Saran.

Il faut souligner que ‘’CYFY Africa 2019’’ a réuni plus de 200 participants, dont plusieurs personnalités politiques, entrepreneurs, membres de la société civile et journalistes.

Des thèmes comme, la lutte contre l’extrémisme violent, la digitalisation de l’Etat nation, l’identité humain à l’âge des flux virtuels, la géopolitique de la 5G, les opportunités économiques du cyberespace et la manière dont l'Asie et l'Afrique utilisent la robotisation et l'intelligence artificielle pour remodeler et reconstruire leurs sociétés ou encore le journalisme à l’âge des nouveaux médias, ont été évoqué.

Amadou Sadjo Diallo, Envoyé spécial