Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 354 invités et un membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos


Journal RTG du 20 Sept. 2019 Journal Evasion du 20 Sept. 2019 Journal Espace du 19 Sept. 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

«Tout simplement parce que les dépenses prévues cette année sont inférieures aux dépenses de l’année dernière de 745 milliards », répond Dr Ousmane Kaba, député de la majorité au pouvoir lors d’une interview conjoint mediaguinee/guineenews. Le président de la commission Economie et finance à l’Assemblée nationale ajoute que cela ‘’est inhabituel dans un budget’’.  «Généralement, argumente-t-il, dans un budget, on a une hausse des dépenses et des recettes d’une année sur l’autre. Mais cette fois-ci, nous avons des dépenses un peu moindres. Parce que nous avons estimé que nous voulons préserver les équilibres macroéconomiques et éviter l’inflation. Il faut non seulement que l’Etat paie les 1800 milliards de l’année précédente mais que l’Etat soit excédentaire de 166 milliards de francs sur les livres de la BCRG. Donc, l’Etat doit se désendetter.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

«Vous avez constaté aujourd’hui que certains taxis et magbanas ont commencé à circuler. Certains travailleurs de banques et autres fonctionnaires ont commencé à avoir peur. Donc on vous met en garde. Si cette fois-ci vous reculez, le syndicat est mort. Si vous reculez, on ne parlera plus de grille salariale en Guinée et on ne parlera plus de protection sociale en Guinée… ».

C’est en ces termes que Mamadou Mansaré, responsable syndicale  appelait les travailleurs ce mercredi 17 février à redoubler d’ardeur pour  poursuivre le combat déclenché lundi dernier. Devant les délégués syndicaux à la bourse du travail, il déclaré 

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...