Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Testimonials

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
Sandro Rosell
FC Barcelona President

Nous avons 171 invités et aucun membre en ligne

Contact Us!

Journal RTG & Autres vidéos


Journal RTG du 16 Août 2019 Journal Evasion du 16 Août 2019 Journal Espace du 16Août 2019

Actualités Politiques

loading...

Actualités Internationales

loading...

Actualités économiques

loading...

Actualités sportives

loading...
loading...

Écologie-Santé

loading...

Opinions

loading...

Culture

loading...

Société

loading...
loading...

Revue des articles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un jihadiste mauritanien condamné à mort, qui s'était évadé d'une prison de Nouakchott le 31 décembre, a été renvoyé mercredi soir dans son pays, au lendemain de son arrestation en Guinée.

La cavale de Saleck Ould Cheikh aura duré trois semaines et de Mauritanie, il est entré au Sénégal puis en Guinée-Bissau, a résumé une source policière mauritanienne de haut rang.

La Mauritanie a lancé le 7 janvier un avis de recherche contre Saleck Ould Cheikh, condamné à mort en 2011 pour action terroriste, après une opération à la voiture piégée menée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) visant à assassiner le président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Add a comment

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Du 30 décembre 2015 au 19 janvier 2016, l’UNICEF a publié une série de 21 témoignages de personnes guéries d’Ebola et ayant combattu l’épidémie en première ligne, à travers la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.

17. « Les règles d’Ebola, comme celle interdisant de se toucher, allaient à l’encontre de nos traditions. Nous avons dû dire aux gens que le fait de s’enfuir ou de garder des secrets dans la maison ne mettrait pas fin à #Ebola. Ce qui a aidé, c’était d’avoir des personnes provenant des communautés pour leur parler. Ils me faisaient confiance et savaient que je n’allais pas leur faire du mal. Il n’y avait aucune confiance dans les services de santé auparavant mais à présent les gens en savent plus sur les  pratiques d’hygiène comme le lavage des mains. J’espère que ces habitudes resteront. » (Fanny Mae Koroma, infirmière. Freetown, Sierra Leone)

Add a comment

loading...

Actualités locales

loading...